Ce long-métrage nous emmène au coeur même de la Résistance française, durant l’occupation allemande. On découvre son fonctionnement, mais pas seulement…

En juin 1940, après la débâcle de l’armée française plus de 15’000 tirailleurs Sénégalais demeurent prisonniers de l’armée allemande. L’adjudant Addi  est l’un d’eux. Ce récit s’inspire sa vraie histoire qui a été librement adaptée par l’écrivain guinéen francophone, lauréat du prix Renaudot en 2008, Tierno Monénembo dans son roman «Le terroriste noir» paru aux éditions Seuil et Points.

Ce long-métrage qui reprend en partie les informations historiques recueillies dans l’oeuvre du célèbre écrivain a été mis en images au printemps 2016 dans la région des Vosges. Le fort d’Uxegney a entre autres, servi de base pour certaines scènes historiques. 

Le réalisateur de «Nos Patriotes», Gabriel Le Bomin est un passionné d’Histoire, il n’en est pas à sa première exploration du thème de la guerre. On lui doit aussi «L’occupant» qui est un court-métrage racontant la vie d’une famille de maquisards ainsi que «Les Fragments d’Antonin» un drame traitant les chocs traumatiques engendrés par la 1ère Guerre Mondiale.

Le département de la Haute-Marne est une région bordée de collines et de forêts. Dans ce coin de pays nous faisons la connaissance d’un groupe de soldats de couleur ayant décidé de se battre pour la France. Ils ont été capturés par les Allemands qui les utilisent pour leur propagande. Forcés de se battre sans munitions devant les caméras nazies, ils sont quasiment tous condamnés à la mort. L’un d’eux arrive miraculeusement à s’échapper en compagnie de quelques confrères. Ils rejoignent la forêt avoisinante et trouvent un refuge pour se reposer un peu. 

Gravement blessé, notre héros est finalement secouru par une famille française de la région. Ce militaire du 12e régiment de tirailleurs sénégalais est alors caché dans le grenier d’une école ou l’on prend soin de lui. Lâchement dénoncé, il doit à nouveau se cacher pour survivre. 

Christine est une résistante à l’oppression allemande. Cette femme va s’occuper de l’adjudant Addi  et lui trouver une nouvelle identité. Grâce à elle, le jeune gradé va devenir officiellement citoyen français et se voit attribuer le nouveau nom de «Jean Rousseau». Employé comme forestier, il va rejoindre lui aussi la résistance puis devenir l’un de ses leaders locaux…

Au casting du film, nous trouvons Alexandra Lamy dans le rôle de Christine. Plutôt habituée à jouer la comédie, l’actrice française ne se débrouille pas trop mal dans ce nouveau genre de film. Elle arrive à donner à son personnage un côté sec et décidé qui la rend crédible face à la caméra. 

«Nos Patriotes» est aussi un nouveau rôle au cinéma pour la comédienne/chanteuse césarisée Louane Emera après le triomphe de «La Famille Bélier» sorti en 2014. L’artiste a dû changer de look pour se glisser dans la peau de son nouveau personnage, délaissant sa chevelure blonde pour un châtain foncé qui lui va assez bien. 

Le comédien belge, originaire du Congo qui incarne le tirailleur déserteur Addi , Marc Zinga n’est pas un inconnu du grand public. Il a donné, auparavant la réplique à Daniel Craig dans le James Bond «007 Spectre». L’acteur âgé de 33 ans a également campé Seyolo Zantoko, père du célèbre Kamini dans «Bienvenue à Marly-Gomont». Il a aussi participé au tournage de «Deepan» de Jacques Audiard, Palme d’Or au Festival de Cannes 2015 et s’est illustré dans le rôle d’un proxénète menaçant dans «La fille inconnue» des frères Dardenne, en 2016. Très à l’aise dans ce film, il incarne parfaitement ses rôles complexes de soldat évadé puis de résistant farouche.

Quant au scénario du film, il ne tient pas toutes ses promesses. Les soldats allemands sont étrangement absents lors des événements. On mentionne parfois leurs atrocités, mais on ne les voit pas vraiment à l’écran, mis à part dans la scène initiale du film. C’est plutôt le régime de Vichy qui est passablement est pointé du doigt dans cette production.

Les Dialogues sont bons et la musique discrète, le thème principal du film est le racisme. On le trouve partout, côté allemand, bien évidemment, mais aussi côté français chez les Pétainistes, mais aussi et c’est le plus surprenant au sein même des opposants au régime. 

À noter encore que le héros de l’histoire, exécuté le 18 décembre 1943 à Epinal, a finalement reçu la médaille de la résistance à titre posthume le 13 juillet 2003. Une décoration légitime qui s’est bien fait attendre…

Ce Blu-Ray contient en bonus l’interview de Marc Zinga, le Making-Of du film et les scènes coupées. 

 

  • Réalisateur: Gabriel Le Bomin
  • Avec: Marc Zinga (Addi Bâ), Alexandra Lamy (Christine), Pierre Deladonchamps (Baptiste Elhinger), Louane Emera (Marie)
  • Production: Vertigo Productions, France 3 Cinéma & La Vérité Productions.
Nos Patriotes : résistance !
3.0Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires