«Bad Neighbors» (2014)

Deux comédies déjantées sur le thème du voisinage. La jeune génération donne du fil à retordre à un couple préoccupé à retrouver les plaisirs de la fête, tout en conservant leur petit confort. Une fois Oui, deux fois…Non !

Mac et Kelly sont propriétaires d’une maison dans une banlieue résidentielle d’une ville américaine. Ils élèvent leur petite fille, Stella et sont des parents responsables.

Un matin, débarque une confrérie estudiantine du nom de «Delta Psi Beta» à côté de chez eux. Les jeunes qui emménagent adorent faire la fête et ne se gênent pas de déranger notre couple. Ceux-ci décident de prendre un air cool pour retrouver le sommeil et ne pas se prendre les nouveaux arrivants à dos. La méthode ne fonctionne pas et la guerre entre les deux générations est déclarée. Tous les moyens sont bons pour venir à bout de leurs ennemis. Cette guerre de quartier dégénère au fil des minutes et devient un vrai bordel… La musique est entraînante, les fêtes sont déjantées et l’alcool coule à flots. Nos héros arriveront-ils à retrouver leur vie paisible d’antan ?

Ce long-métrage du réalisateur britannique, Nicholas Stoller est dynamique et divertissant. La musique est excellente et l’on se prend vite à la fête. Les dialogues sont crus mais adaptés au thème. Quant au scénario du film, il se veut simple mais efficace. Cette comédie aborde un sujet original: les premiers pas d’un jeune couple dans la vie parentale.

Si Seth Rogen était un choix évident pour le rôle principal, le jeune Zac Efron a été, en revanche recruté pour son physique avantageux. Au casting nous trouvons aussi, Dave Franco qui a joué dans «Insaisissables 1 & 2» ainsi que Rose Byrne aperçue dans «X-men» et «Troie».

Originalement intitulé «Townies» aux Etats-Unis, cette production a été rebaptisée «Bad Neighbors» par la suite. Le premier film a eu beaucoup de succès lors de sa sortie au cinéma (270 millions de dollars) d’où l’idée d’une suite, sortie deux ans plus tard.  Note 3.5 / 5 

«Bad Neighbors 2» (2016)

On prend les mêmes et on recommence…

Le tournage de ce deuxième volet s’est effectué à Atlanta et non à Los Angeles comme c’était le cas pour le premier opus. Les deux habitations ont dû être recréées en studio, pour l’occasion.

Nora, Beth et Shelby sont les nouvelles locataires de la fameuse maison de quartier qui borde la villa du couple Radner. Ceux-ci ont enfin trouvé un acquéreur prêt à acheter leur logement mais ils doivent encore attendre 30 jours pour que le contrat soit validé par l’agence immobilière.

La nouvelle sororité nommée «Rush Kappa Nu» que des jeunes demoiselles ont créé à coté de chez eux, leur rappelle de mauvais souvenirs. Pire encore, ils apprennent le retour de Teddy Sanders (Zac Efron) qui s’est joint à leur groupe. Abandonné par ses potes, il s’est lié d’amitié avec elles et leur donne de précieux conseils pour faire la fête et se rebeller…

Si le premier épisode était une réussite, on ne peut pas dire de même de cette suite. Les gags sont plats et revus. Les filles sont trop naïves et pas assez mûres. Quant aux acteurs principaux ils rejouent leur partition à l’identique n’apportant rien de nouveau au scénario.

Les orgies, elles aussi ont été atténuées pour intéresser un public d’adolescents. Des soirées déguisées à thèmes sont organisées pour les protagonistes, toutes accrochées à leur smartphone. Leur seule et unique préoccupation et de se faire un peu d’argent pour être indépendantes et payer leur loyer.

Nos deux héros, perdent aussi en crédibilité. Si dans le premier épisode ils se battaient pour vivre tranquille, cette nouvelle bataille manque d’engagement et de réalisme. Mac et Kelly ont à présent accepté leur vie d’adulte, mais ils rejettent encore l’idée que leurs enfants vont grandir et entrer potentiellement en conflit avec eux…   Note 1 / 5

Conclusion

Beaucoup plus cher et moins intéressant que le premier film, cette suite au féminin est très décevante. On ne sait pas encore si Nicholas Stoller sera aux commandes d’un troisième film, le sujet et les acteurs ayant déjà montré leurs limites !

Ce Coffret DVD contient de nombreux bonus tels que: les scènes coupées, le bêtisier, les interviews et cinq documentaires liés au film.

  • Réalisateur: Nicholas Stoller
  • Durée des films : 2 x 95 minutes
  • Production: Good Universe, Point Grey Pictures, Colorworks & Universal Pictures.
«Nos pires voisins 1 & 2» (Coffret 2 DVD’s)
2.0Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires