Blimpo le clown, véritable icône du cirque, est décédé des suites d’une mystérieuse maladie en Roumanie. Son corps est renvoyé aux États-Unis et livré par erreur au siège d’un journal de Baltimore. L’équipe de trois gardiens de nuit et d’un stagiaire, accepte de garder le corps au sous-sol jusqu’au lendemain matin, avant son transport à la salle funéraire.


Mais Blimpo va surgir de son cercueil et mordre à pleins crocs, semant la terreur et transformant ses victimes en suceurs de sang enragés. L’escouade de gardiens, aidés par une journaliste rescapée, vont devoir affronter une meute de vampires maléfiques affamés. Pourront-ils tenir jusqu’à l’aube et éviter que le fléau s’étende à toute la ville ?

Au vu du titre français, La Nuit des Clowns Tueurs, on pourrait aisément croire avoir affaire à un film inspiré du phénomène des « Clowns effrayants », ou un film de zombies. Le titre original, The Night Watchmen, nous aiguillerait, lui, limite sur un film de super-héros. Dans les deux cas, on est loin de la vérité, puisqu’il s’agit en réalité d’une comédie-horrifique sur le thème des… Vampires !

On ne va pas se mentir, le film sortant de nulle-part et son réalisateur, Mitchell Altieri, étant pour ainsi dire un parfait inconnu malgré une dizaine de films à son actif, aux titres aussi évocateurs que le nom du monsieur, autant dire que je n’étais pas très emballé en insérant le DVD dans le lecteur. Ha, et j’oubliais de préciser que les films de vampires sont loin d’être ma passion. Bref, tous les éléments étaient en place pour me faire passer une mauvaise soirée. Et pourtant…

Et pourtant, oui, j’ai passé un bon moment.

La comédie possède un petit côté Shaun of the Dead plaisant et détourne habilement les capacités propres aux vampires, comme le fait qu’ils soient invisibles sur les caméras de surveillance. On est évidemment loin d’atteindre le niveau du film précité, néanmoins l’ensemble reste très divertissant. L’humour dépasse cependant la barrière du lourdingue à plusieurs reprises. Par exemple, un vampire qui lâche un pet une fois tué, c’est rigolo. Mais lorsque tous ses congénères décident d’en faire de même… C’est rapidement lassant.

Le comportement et le look des vampires rappellent beaucoup celui des zombies, on est loin de l’effrayant Dracula gentleman de la Hammer, et a des années-lumière des vampires scintillants de la saga Twilight (heureusement). De plus, les attaques des créatures garantissent une bonne dose d’hémoglobine, et provoquent même une fois ou deux l’apparition de plans nichons. Comme quoi, les femmes portent encore et toujours des vêtements de piètre qualité dans ce genre de films. Ils se déchirent toujours pour un rien et exposent malencontreusement leur poitrine.

La Nuit des Clowns Tueurs possède au final tout ce qu’il faut pour garantir une bonne petite soirée TV, il n’en reste pas moins un film pop-corn vite oublié une fois consommé.

 

  • La Nuit des Clowns Tueurs
  •  Réalisé par Mitchell Altieri
  • Avec Ken Arnold, Dan DeLuca, Kevin Jiggetts…
  • Titre original : The Night Watchmen
La Nuit des Clowns Tueurs : blaireaux contre les vampires
3.0Note Finale

A propos de l'auteur

Passionné de films fantastiques et d’horreur depuis toujours, appréciant tout particulièrement les Kaiju Eiga.

Articles similaires