Dans la lignée de Horton ou de Patoruzito, comme animé ne répondant pas à la dictature Disney, entre autres, Objectif Lune nous transporte dans une course spatiale américaine peu commune.


Un trio de gamins passionnés et presque tous descendants de cosmonautes, se donne comme mission de participer au lancement d’une expédition lunaire dont leurs pères sont les pilotes. Une saga familiale dépeinte avec beaucoup d’humour et d’espièglerie, idéale pour tous les bambins qui rêvent de la lune et de l’espace. Bien que les codes sociaux de la jeunesse actuelle y soient respectés ; les blonds sportifs, craquants et orgueilleux, le p’tit gros roux binoclard et scientifique, la brunette à qui on ne la fait pas et enfin le héros suffisamment malin et volontaire pour ne pas devenir trop insupportable ; le résultat est probant. Le méchant est très aisément repérable, le jeune public ne s’y trompe pas, avec sa parodie du texan héritier d’une fortune pétrolière. Pour un peu, ils auraient pu l’appeler J.R.. Le tout est explosif, marrant, attachant, avec des traits de personnages qui paraissent familiers (la mère est la jumelle d’Elastic Girl ou Helen Barns, pour les intimes, des Indestructibles). Le scénario est soutenu et cela jusqu’au bout, ce qui n’est pas toujours le cas dans le cinéma pour enfants, hélas ! Je vous conseille de regarder cet animé en famille un dimanche de pluie avec des pop-corn. Tout le monde y trouvera son compte.

Objectif Lune

Objectif Lune
(Capture the Flag)
Rainbow

A propos de l'auteur

Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

Articles similaires