16.9 C
Munich
mercredi, juillet 24, 2024
- Publicité -

Palo Alto

Palo Alto - Emma Roberts
Palo Alto – Emma Roberts

Un groupe d’adolescents vivants à Palo Alto, une banlieue chic de Californie, s’ennuient comme des rats morts, se cherchent et essaient de se faire une place dans ce monde où l’alcool, la drogue et le sexe, sont leurs seuls intérêts et exutoires.

Basé sur un recueil de poèmes et de nouvelles écrites par l’acteur James Franco, « Palo Alto » est mis en scène par Gia Coppola, la petite fille du célèbre réalisateur d’« Apocalypse Now ». Un premier film très remarqué dans les festivals, dans lequel la réalisatrice de 27 ans traite une thématique que sa tante Sofia a déjà exploitée : l’ennui et l’errance de l’adolescence. Mais contrairement à « Virgin Suicides », les adolescents bourgeois et nombrilistes n’ont aucune passion, aucune conversation, aucun intérêt pour rien, sauf eux-mêmes, et surtout aucun espoir.

Côté casting, c’est un best of du piston familial (on croyait que seule la France se spécialisait dans ce domaine, mais non). Emma Roberts (« Les Millers », « Adult World ») nièce de Julia, joue avec beaucoup de conviction et de naturel une ado perdue ; à ses côtés Jack Kilmer (fils de Val) assure lui aussi pour ses débuts ; quant à James Franco (proche ami de la réalisatrice en plus d’être l’auteur des textes qui ont inspiré le scénario), il livre une performance étonnante en prof de sport légèrement déviant et manipulateur. A noter la présence remarquée de Val Kilmer, qui devait vouloir surveiller son fils.

En deux heures, Gia Coppola nous livre un film rythmé par l’enivrante B.O. composée par Dev Hynes (Blood Orange), parallèle évident avec « Virgin Suicides ». Il n’est certes pas du même niveau et n’aura surement jamais le même impact que le premier long de tata Sofia, mais il propose toutefois une bonne vision d’une génération superficielle à l’ennui existentiel, sans ambitions, pauvre et creuse qui préfère se lamenter plutôt que de vivre et construire, ou bien même simplement de rêver. « Palo Alto » ou le récit d’une génération perdue, une thématique décidément à la mode après le « The Bling Ring » de Sofia Coppola et le « Spring Breakers » d’Harmony Korine .

 Palo Alto
De Gia Coppola
Avec Emma Roberts, James Franco, Val Kilmer, Jack Kilmer
Pathé Films
Durée : 1H40

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -