Radin De Fred Cavayé

Voici une comédie française tout ce qu’il y a de plus classique, reposant sur les épaules d’un Dany Boon fidèle à lui-même. Pas très novateur mais plaisant.


François Gautier n’a pas beaucoup d’amis, il vit seul depuis la mort de sa mère dans une jolie petite maison de banlieue. Violoniste de talent, il est pourtant la risée du Conservatoire : ses collègues ne supportent pas sa radinerie et le lui font savoir. Rongé par la peur de se faire voler par ses semblables, il garde tout son argent sur un compte en banque bien fourni. Son quotidien est planifié à l’extrême pour lui éviter des frais inutiles. Il se fait accompagner pour ses déplacements, achète des produits périmés, pique des affaires à son entourage et compte chaque seconde pour consommer le moins possible. Ses voisins le détestent, il s’oppose à toute amélioration du quartier et trouve toujours des prétextes pour ne jamais payer ses factures.

Radin De Fred Cavayé

Deux événements simultanés vont pourtant chambouler ses habitudes. D’abord, l’arrivée d’une nouvelle musicienne dans l’orchestre va perturber notre grippe-sou. Tout de suite amoureux de cette jeune femme, il va chercher à la séduire malgré son avarice. Celui-ci reçoit d’autre part, une visite inopinée à la sortie d’un concert. Une adolescente, qui lui annonce rien moins qu’être sa fille…

Pour sa première incursion dans le genre de la comédie après « A l’arraché », « Pour elle » et « A bout portant », le Français Fred Cavayé livre une comédie efficace à défaut d’être originale. Une vraie réussite reposant en grande partie sur un Dany Boon idéal pour incarner le rôle de l’avare. A la fois drôle et attachant, sa maladresse naturelle et ses grimaces ne font qu’accentuer l’effet du personnage qui est parfaitement interprété. L’acteur nordiste est bien accompagné par Laurence Arné, dont les qualités se marient très bien avec son personnage timide, sensible et mal dans sa peau. Elle amène de la crédibilité au rapport affectueux qu’elle entretient avec François. Quant à la jeune actrice valaisanne Noémie Schmidt, elle reprend un type de rôle qu’elle a déjà interprété avec brio par le passé dans « L’étudiante et Monsieur Henri, celui d’une jeune fille qui s’incruste chez un homme plus âgé qu’elle dans le but de mieux le connaître.

Radin De Fred Cavayé

Le scénario accroche immédiatement le spectateur en se mettant vite en place. L’humour en cascade n’est ni lourd ni blessant et le réalisateur a su éviter les pièges de ce genre de comédie légère en sachant garder un fil conducteur à l’histoire sans tomber dans le ridicule, la méchanceté ou la grossièreté. On ne peut donc que conseiller ce long-métrage, même aux plus économes d’entre vous, car ils en auront pour leur argent !

Radin De Fred Cavayé

Radin
De Fred Cavayé
Avec Dany Boon, Laurence Arné, Noémie Schmidt, Patrick Ridremont, Christophe Favre, Karina Marimon, Stephan Wojtowicz, Sébastien Chabal
Pathé Films
Sortie le 28/09

 

"Radin" : L'amour a son prix
4.0Note Finale