0 C
Suisse
1 mars 2021

S'abonner au magazine

Raya et le dernier Dragon : Magie et Confiance

-

À Kumandra, une province indienne, après une malédiction cinq fragments d’un joyau sont détenus par cinq tribus ennemies. Cinq siècles durant, la mésentente a permis de préserver les dégâts de ce drame. Le père de Raya est l’un des chefs de tribu. Il a pour ambition de rassembler et de réconcilier les tribus afin de briser le maléfice en réveillant les dragons. Selon la légende, un dragon a été épargné. Après l’échec des pourparler, Raya part sur la piste de ce fameux dernier dragon pendant six longues années.

Une fable agréable et fantastique au pays de Mowgli pour la deuxième fois seulement. À une époque où Bollywood prend de plus en plus d’ampleur, il est étonnant que le géant américain n’ait pas déjà sauté sur le filon. Cela dit, le choix de la fantasy est malin, car pour une raison obscure, Raya démontre une mauvaise connaissance de la culture et des légendes de cette partie de l’Asie. Une héroïne forte, des antagonistes majoritairement féminins et l’absence de prince charmant affirme la volonté de Disney d’explorer plus avant l’univers du Girl Power. L’action est louable, mais hélas pas comprise… ce n’est que le début d’une révolution, il faut savoir se montrer indulgentes. Raya est un animé pour les adolescents plus que pour les enfants, qui s’identifieront avec peine au personnage principal.

Le côté pelucheux, mignon, tout doux des dragons saura les conquérir sans aucun doute. Le merchandising aura sûrement aucun scrupule à s’y engouffrer. Cela dit, malgré une maîtrise du numérique dans les textures, les larmes sont juste, bluffantes, l’histoire reste téléphonée et assez plate malgré tout. Les réactions des personnages et la résolution des situations sont sans surprise. Alors que l’univers créé est à même de proposer une vaste étendue de possibilités, les scénaristes et les réalisateurs tournent mortellement en rond. Le thème récurrent de « Raya et le Dernier Dragon » est la confiance en soi et en les autres.

Naturellement, cela amène à faire traverser les épreuves en communauté afin d’apporter un bonheur universel. Youpi ! En résumé, une héroïne entre Vaïana (Moana) et Elsa, une équipe d’aventuriers malgré eux et hétéroclite et enfin un dragon tout chou mignon. Une recette déjà largement étrennée par les studios de la souris noire. Il faut admettre que ça fonctionne pas mal.

Un bon moment en famille qui n’aura pas la notoriété de « La Reine des Neiges » ni même de Vaïana… Dommage, car les dragons c’est quand même toujours la classe !

Raya et le dernier Dragon
De Don Hall/Carlos Lopez Estrada
Avec Kelly Marie Tran/Awkwafina/Daniel Dae Kim
Disponible sur Disney+

Freya
Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

BON à SAVOIR

SUIVEZ-NOUS

4,150FansLike
10,000FollowersFollow
750FollowersFollow
645SubscribersSubscribe