«Tous en scène» («Sing» en v.o.), est le nouveau film des studios Illumination, après «Moi, moche et méchant», «Les Minions», «Le Lorax» et «Comme des bêtes».


« Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite ». C’est là tout l’art de ces films d’animation qui mettent au grand jour des personnages familiers et des situations qui nous font réfléchir sur notre propre condition. Car tout comme « Zootopia », les animaux n’en sont pas réellement puisqu’ils représentent clairement notre monde.
On pourra dire qu’Universal aura signé une réussite. Sorte de « The Voice » haut en couleur, (préférez la version originale pour la qualité des prestations), dans lequel Buster Moon est un élégant koala qui dirige un grand théâtre sur le point de faire faillite. Il se retrouve à organiser un concours de chant afin de relancer ses affaires, mais les choses ne se passent pas tout à fait comme prévues. Cinq candidats sont retenus pour ce défi : une souris narcissique qui se prend pour Sinatra, une jeune éléphante timide dévorée par le trac, une truie mère de famille débordée par ses 25 marcassins, un jeune gorille délinquant qui ne cherche qu’à échapper à sa famille de malfrats, et une ado porc épic punk qui peine à se débarrasser de son petit ami à l’ego surdimensionné, pour faire une carrière solo. Tout ce petit monde va venir chercher sur la scène de Buster l’opportunité qui pourra changer leur vie à jamais.
Ne surtout pas se priver de savourer cette bouffée d’air frais sous prétexte d’être trop vieux ! Toute génération confondue y trouvera assurément son compte. Et pour faire durer le plaisir ; ne surtout pas manquer dans la version Blu-ray, les bonus qui nous offrent encore quelques courts-métrages hilarants.

 

  • Tous en scène (Sing en V.O.),
  • De Garth Jennings
  • (Etats-Unis, 2016),
  • Avec les voix de: (v.o.): Matthew McConaughey, Reese Witherspoon, Seth MacFarlane, Scarlett Johansson, Taron Egerton, Tori Kelly, John C. Reilly, Garth Jennings, Peter Serafinowicz. Nick Kroll.
  • Durée : 1h50
«Tous en scène» : une réussite incontestable !
4.2Note Finale