Inspiré par l’histoire vraie de Percival Harrison Fawcett, un colonel britannique reconnu et un mari aimant. En 1906, alors qu’il s’apprête à devenir père, la Société géographique royale d’Angleterre lui propose de partir en Amazonie afin de cartographier les frontières entre le Brésil et la Bolivie. Sur place, l’homme se prend de passion pour l’exploration et découvre des traces de ce qu’il pense être une cité perdue très ancienne. De retour en Angleterre, Fawcett n’a de cesse de penser à cette mystérieuse civilisation, tiraillé entre son amour pour sa famille et sa soif d’exploration et de gloire…

James Gray nous offre un film d’aventures tel que le cinéma hollywoodien n’en avait plus produit depuis longtemps. Un projet suicidaire pour certain; la réussite est pourtant indéniable. 
Sans tomber dans le spectaculaire, avec habilité le cinéaste se concentre sur l’obsession de l’explorateur virant à la folie dans cette jungle froissante d’Amazonie au détriment de son entourage: un fils et une femme délaissés en Angleterre. Le film retracera essentiellement les allers et venues du protagoniste entre l’Amazonie et l’Angleterre, tiraillé entre ses devoirs familiaux et ses ambitions. Le héros se retrouve prisonnier de cette obsession motivé par d’un côté la découverte d’une civilisation pour faire avancer les connaissances sur le monde, d’un autre coté obtenir la reconnaissance de l’élite anglaise, pour s’élever socialement. 
Le Héros se heurtant régulièrement à l’hostilité de ces deux milieux; entre d’un côté l’Amazonie et de ses Indiens imprévisibles qu’il idéalise, et de l’autre cette glaciale noblesse anglaise aux nombreux codes sociaux, qu’il méprise autant qu’il souhaite contradictoirement en faire partie. Mais le cinéaste ne tombera pas pour autant dans ce piège du mythe du bon sauvage, sans jugement et sans parti-pris, ce sont les dérives de l’Homme qu’il mettra avant tout en évidence. 
Quant à l’existence réelle de cette civilisation perdue, un léger doute persiste, on finit par devenir aussi obsessionnel que le Héro: va-t-il découvrir cette civilisation de Z?

  • The Lost City of Z
  • De James Gray
  • Etats-Unis,
  • Année: 2016),
  • Avec Charlie Hunnam, Robert Pattinson, Sienna Miller, Angus Macfayden,
  • Durée: 2h21
The Lost City of Z : l’histoire vraie d'un des plus grands explorateurs du XXe siècle
4.0Note Finale