TENOR – La Voie de la Musique

A lire aussi

Freya
Freya
Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

Antoine, jeune livreur de sushi en étude de comptabilité, rencontre fortuitement Mme Loyseau lors d’une livraison à l’Opéra Garnier de Paris. Lors d’une altercation légère avec l’un des élèves en chants d’Opéra de cette commande, Antoine démontre brièvement son talent de voix. Intriguée, la professeure cherche à le retrouver afin de vérifier ce qu’elle a pensé déceler. De son côté, Antoine reprend sa vie comme si de rien n’était entre son frère adepte des combats de boxe clandestin, ses études et ses rares amis. L’enfant des cités, fera-t-il le bon choix ?

Une comédie légèrement dramatique sur fond de misère sociale se confrontant à la beauté de l’art.

Le scénario comme la réalisation ne semble pas oser pousser plus loin les portes du sujet de la différence des classes. C’est dommage, car l’ensemble en aurait sans doute gagner en authenticité. Le passage des scènes, d’un univers à un autre est trop rapide presque sans transition. Est-ce une volonté de la part du réalisateur afin de symboliser le fossé des possibles entre ceux qui peuvent vraiment choisir leur avenir et ceux qui ne le peuvent pas ?

En dehors des démonstrations d’Aria et de duo d’airs d’Opéra connus et la bataille de rap, le filme en lui-même effleure le reste de l’identité de chaque personnage. Bien entendu, le public cible est plus habitué à un format d’environ 1 heure et demie, mais mieux aurait-il fallu pousser la description des univers contraire afin de mieux enraciner les difficultés du personnage d’Antoine dans ses choix et la gestion des situations jouées à l’écran. Souvent, j’ai l’impression que les scénaristes partent trop du principe que le public a un background suffisant pour se mettre en un claquement de doigts dans le contexte du film. Certes, cela concerne bien une partie des spectateurs, mais le cinéma, n’a-t-il pas aussi pour vocation de briser les clichés et de pousser les esprits à se renouveler ?

Du côté du jeu d’acteur, le talent est incontestablement présent. MB14, révélé par l’émission The Voice, expose une autre dimension de ses nombreux talents. Il est impeccable dans son rôle d’Antoine et donne une crédibilité à son personnage à l’instar de Michèle Laroque parfaite en prof de chant lyrique bourgeoise et sans hypocrisie à la fois.

La photographie est magnifique et pas uniquement grâce aux splendeurs de l’Opéra Garnier. La lumière est aussi importante que l’émotion des scènes de chants et Claude Zidi Junior l’a parfaitement apprivoisée. Ce qui donne une ambiance presque mystique à toutes les situations qui se déroulent dans ce haut lieu de l’histoire parisienne.

Une comédie ayant pour but de casser les a priori sans en écorner pourtant l’essentiel.

Ténor
FR – 2021 – Drame, Musique, Comédie – 101min
De Claude Zidi Jr.
Avec Michèle Laroque, MB14, Guillaume Duhesme…
Praesens Film
04.05.2022 au cinéma

- Publicité -

Jumeaux mais pas trop

Sages-femmes – Voir le jour

Smile

Maria rêve

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -