Beaucoup de péripéties (trop ?) attendent notre araignée préférée dans ce deuxième épisode du reboot des aventures de l’homme en collants le plus célèbre de Marvel, subtilement sous-titré « Le destin d’un héros ».


Dans cet épisode, Peter Parker (Andrew Garfield) occupé à la fois par sa vie sentimentale compliquée avec Gwen Stacy (Emma Stone) et par la quête de vérité sur la mort de ses parents, doit affronter une ribambelle de super-vilains prêts à en découdre. Spider-Man fait face à Electro (Jamie Foxx), Rhino (Paul Giamatti) et le méchant iconique attendu par les fans : Le Bouffon Vert (Dane DeHaan)

De nombreux défis vous direz vous, qui constituent le problème majeur de ce volet. En 2007 Sam Raimi avait fait déjà fait la même erreur dans son « Spider-Man 3 » en voulant exploiter plusieurs méchants à la fois. Résultat dans celui ci, un Bouffon Vert expédié et un Rhino inexistant. Seul Electro sauve la mise avec un Jamie Foxx survolté livrant de magnifiques scènes d’action avec plans au ralenti sur les esquives arachnéennes du héros en collants rouges et bleus. Marc Webb a vraiment travaillé l’apparence maigrelette ainsi que la façon de se déplacer dans les airs de l’homme araignée, restant plus fidèle au comics et au dessin animé.

Au final, ce « Amazing Spider-Man 2 » reste très décevant. Tout d’abord dans la narration avec la recherche de la vérité sur la mort des parents de Peter, sujet ô combien important, mais qui évolue beaucoup trop en second plan des autres évènements et n’apporte rien au récit. Toutefois, le choix de Marc Webb à centrer essentiellement son film sur l’histoire d’amour entre Gwen et Peter, ainsi que la peur de risquer la vie de sa bien aimée qui hante Spider-Man, est pertinent. Le réalisateur l’avait déjà fait brillamment dans « 500 Days of Summer » et prouve une fois de plus son aisance à filmer l’amour passionnel de deux jeunes adultes. Le couple Garfield-Stone y est surement pour beaucoup et leur histoire, également partagée dans la vraie vie, les fait rayonner à l’écran.

Ensuite, c’est sur le traitement des personnages que le réalisateur déçoit le plus. La dualité homme-super héros ou homme-super vilain reste creuse. Marc Webb arrive à cerner la psychologie de ses personnages lorsqu’ils sont humains, mais ces derniers apparaissent comme de simples créatures irréfléchies une fois les costumes enfilés. On regrette également que Peter Parker se comporte aussi comme Spider-Man une fois le masque tombé. Un beau gosse railleur et sûr de lui alors que Peter est censé être un adolescent geek maladroit et mal dans sa peau… Bref, on est loin du maître-étalon de la franchise, le « Spider-Man 2 » de Sam Raimi.

Pays (Année) : USA (2014)
Genre: Action, Aventure, Fantastique
Distributeur: Walt Disney Studios
Durée: 145min
Réalisation: Marc Webb
Avec: Andrew Garfield, Emma Stone, Jamie Foxx, Dane DeHaan, Campbell Scott, Embeth Davidtz, Colm Feore, Paul Giamatti, Sally Field, Chris Zylka…

Sortie: 30.04.2014 (Romandie) – 17.04.2014 (Suisse All.) – 24.04.2014 (Tessin)

www.theamazingspiderman.com