The Canyons - Bluray

The Canyons – Bluray

Le cinéma est mort. Son dernier cri s’est éteint entre les fauteuils des salles de cinéma abandonnées, et son silence soudain nous emplit d’effroi. C’est ce sur quoi s’ouvre « The Canyons » : des salles de cinéma vides et condamnées.

Des endroits si plein de vie il y a quelques années, qu’ils n’en sont que plus mort maintenant. Saisissant, « The Canyons » nous promet de l’être, mais pas pour les raisons auxquelles on pouvait s’attendre, dans ce film définitivement à contre-courant.

Scénarisé par le génial écrivain Bret Easton Ellis (« American Psycho », « Luna Park »), « The Canyons » nous propose une intrigue simple, révélatrice et engagée. Pur produit de l’inhumanité hollywoodienne, Christian ne connaît que pouvoir et argent. Il a depuis longtemps oublié sa compassion et ses émotions pour ne plus suivre que ses envies : posséder et dicter. On s’attend néanmoins à ce qu’il réagisse lorsqu’il apprend que sa petite amie le trompe. Mais, fuyant les codes du revenge-flick, Easton Ellis nous emmène dans une autre direction, si étonnante et si non-conventionnelle, que tout repère narratif disparaît et qu’on ne sait plus comment réagir, nous, à ce que la caméra nous montre.

Tentant sans cesse de sortir des succédanés cinématographiques, Paul Schrader expérimente ainsi sa mise en scène. Il utilise une caméra étrangement flottante, des cadres inconfortables et des décors réels, à mi-chemin entre découpage classique et aspect documentaire. Pour proposer un film comme « The Canyons », il fallait prendre des risques et s’y aventurer. Et c’est ce que Schrader a fait, sans aucune honte. Tout comme le choix du casting, ultime pied de nez à l’industrie, nous offrant l’acteur-porno James Deen et la trasho-maudite Lindsay Lohan, tous les deux surprenants, l’un glacial, l’autre subtile.

À l’image de son scénario, de ses acteurs et de sa mise en scène, « The Canyons » est une alternative, un nouveau souffle, un geste artistique habité et assumé, qui malgré ses défauts formels, propose une nouvelle forme narrative et cinématographique. Financé en dehors des circuits habituels, refusé à Sundance et à SXSW, seulement diffusé dans deux salles et en VOD, « The Canyons » est aujourd’hui victime de sa propre audace. Il est ainsi devenu l’enfant maudit du cinéma contemporain américain, étouffé par la critique et l’industrie. Son erreur : proposer quelque chose d’autre, quelque chose de plus et surtout quelque chose de profondément avant-gardiste.

Le cinéma est mort. Il est temps de le réinventer. « The Canyons » a posé l’une des premières pierres.

The Canyons
De Paul Schrader
Avec Lindsay Lohan, James Deen…
Pathé Films / Praesens

A propos de l'auteur

Articles similaires