The Prince de Brian A. Miller

The Prince de Brian A. Miller

Paul (Jason Patric) vit seul, travaille dans son garage, et garde contact par ordinateur avec sa fille, partie étudier à la Nouvelle-Orléans. Tout se gâte lorsque celle-ci ne donne plus signe de vie. Paul fait une rapide petite enquête et retrouve donc, dans un bar, sa meilleure amie qui finit par lui avouer que sa fille est tombée accro et amoureuse de « La Pharmacie », le plus gros et terrifiant des dealers (50 Cent). Il n’a donc plus qu’une idée en tête : aller sortir sa fille des griffes du vilain. Puis, entre deux séances de coups de flingues à tout va, on apprend que Paul n’est pas le gentil et calme garagiste que l’on pensait, mais un ancien caïd, que l’on surnommait « Le Prince » il y a une vingtaine d’années. Il s’était frotté à une autre pointure, Omar (Bruce Willis), dont la femme et la fille avaient été tuées dans une voiture piégée, par erreur (c’était Omar qui était visé, forcément). Si Jason Patric est crédible en ancien caïd cherchant sa fille à tout prix, on ne peut hélas pas en dire autant de Gia Mantegna, campant sa meilleure amie, dont on peine à définir le personnage, et dont les dialogues, tout comme le phrasé, en français en tout cas, peinent à convaincre le spectateur…Quant à Bruce Willis (qui n’a pas vraiment un grand rôle), il joue le méchant qui rêve de se venger. Il n’est plus vraiment crédible, hélas. Figure encore « Rain », chanteur, mannequin, danseur et acteur sud-coréen, jouant le tueur-garde du corps à la solde d’Omar. Bref, ce film, sorti en 2014, aurait peut-être eu sa place dans les années huitante. La sauce ne prend pas, le suspense est inexistant, et le scénario donne plus qu’un air de déjà vu.

The Prince
De Brian A. Miller
Avec Jason Patric, John Cusack, Bruce Willis…
Impuls

[Jacky Beauverd]