15.1 C
Munich
samedi, juin 15, 2024
- Publicité -

Un homme heureux, mais qui le sera vraiment ?

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

Quelques années après la dernière réalisation de Tristan Séguéla portée sur la médecine à domicile, le sujet de son récent long-métrage change diamétralement, soit sur l’orientation sexuelle. Une très bonne idée sous forme de comédie, néanmoins peut-être un peu trop contradictoire.


Edith et Jean sont ensemble depuis 40 ans. Lui couvre son mandat en qualité de Maire assez conservateur depuis plusieurs tours déjà et il est bien connu des habitant-e-s de leur petite bourgade au Nord de la France. Alors qu’il entame sa nouvelle réélection, rempli d’espoir et de motivation, sa compagne va lui annoncer un secret lourd de sens, enfoui au plus profond d’elle… Edith a toujours été un homme et entame sa transition dès maintenant ! Jean pense d’abord à une plaisanterie. Mais voyant son sérieux et sa détermination face à son changement, il comprendra que son couple, sa manière de penser et surtout, sa campagne électorale, vont vraiment, vraiment, beaucoup changer…

C’est en 2021 que le tournage d’ « Un homme heureux » débuta. Plus précisément, au sein du très beau et charmant centre-ville de Montreuil. D’ailleurs, ces magnifiques lieux ont une certaine importance tout au long du récit et sont superbement valorisés.

Si la trame de cette réalisation évite les clichés, malheureusement, quelques incohérences sont disséminées. A commencer par l’équipe du « camp adverse » du Maire qui n’est pas assez remise en cause suite à leur divulgation.

Un fait regrettable car cela donne l’impression finalement, que ses adversaires n’ont plus autant d’importance. Ce principe contredit donc, une partie de son contenu. Entre cet élément et certains petits faux raccords, cela peut rendre « Un homme heureux » un peu moins intéressant et davantage décousu.

L’autre aspect décevant se situe au niveau de l’identité politique. En effet, si M. le Maire dégage une image d’un personnage plutôt traditionaliste et nationaliste, il ne demeure pas nécessaire de le cataloguer davantage au parti de droite. Cette désignation a tendance à rendre « Un homme heureux » un peu plus fade et moins amusant.

Néanmoins et fort heureusement, la réalisation de Tristan Séguéla (« Docteur? ») se compose d’une très belle distribution et surtout, d’une incroyable implication quant à « Edith ». Jouée par Catherine Frot (« La Fine fleur »), son interprétation et ses transformations permettent de mieux comprendre les raisons d’un tel changement.

A ses côtés, l’acteur Fabrice Luchini (« Le Meilleur reste à venir ») incarnant un Maire relativement fermé aux procédures modernes comme les réseaux sociaux. Pour lui, rien ne vaut une véritable rencontre auprès de ses électeurs-trices et habitant-e-s de son lieu de vie.

Grâce à ce duo, formant un couple de temps à autre en désaccord, ainsi qu’aux personnages plus secondaires, « Un homme heureux » conserve son côté comédie, sans oublier sa pointe dramatique toujours liée à cette transition.

A ce propos, les explications terminologiques présentées pendant la rencontre en groupe, s’avèrent très intéressantes et bien détaillées. Même la pointe d’humour employée à ce moment-là, continue à amener la légèreté propre à « Un homme heureux ».

L’autre sujet intelligent démontré au sein de ce long-métrage, demeure au niveau de l’âge des protagonistes principaux. En effet, si plusieurs fictions avec des thématiques identiques ont déjà abordé le sujet, la majorité d’entre elles exposent ces changements au travers de personnes ayant la vingtaine, voire la trentaine. Néanmoins, presque jamais avec des gens davantage expérimentés dans la cinquantaine ou plus encore.

Si effectivement « Un homme heureux » s’adresse à public assez ciblé, à l’exemple de celles et ceux intrigué-e-s par ces décisions, en train de les entreprendre ou les ayant déjà faites, le regard porté quant à cette fiction reste novateur.

Son intrigue amène une idée plus précise et positive, par rapport au besoin (instinctif et profond) du changement d’orientation sexuel, tant pour les femmes que pour les hommes.

Un homme heureux
FR – 2023
Durée: 1h29 min
Comédie
Réalisateur: Tristan Séguéla
Avec: Catherine Frot, Fabrice Luchini, Artus, Philippe Katerine, Camille Le Gall, Grégoire Bonnet, Agnès Hurstel
Pathé Films
15.02.2023 au cinéma

Article précédent
Article suivant
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -