Victoria De Justine Triet

Présentée comme une comédie hilarante, ce film plutôt sympa, met aux prises une avocate bordélique (jouée par Virginie Elfira) avec ses amants et ses clients (qui peuvent être aussi les deux à la fois).


Victoria Spick, avocate pénaliste en plein néant sentimental, est paumée dans la vie. Elle élève difficilement ses deux filles qu’elle préfère confier à des baby-sitters par manque de temps. Avocate au barreau, elle défend tous les psychopathes de la région. A force de côtoyer des gens bizarres elle commence elle aussi à perdre pied. Quand elle débarque à un mariage où elle retrouve deux vieilles connaissances, les ennuis commencent. Le premier est un ex-dealer qu’elle a sorti d’affaire. Il lui assure que son petit commerce a cessé et qu’il aimerait bien devenir son nouveau stagiaire. Surprise mais intéressée, Victoria accepte de loger son ancien client et de le prendre à l’essai. Quant au second, tout juste marié, il se retrouve accusé de viol et de tentative de meurtre sur sa nouvelle épouse… Elle se voit confier la lourde tâche de défendre l’agresseur, une fois rentrée chez elle.

Victoria De Justine Triet

Avec « Victoria », Justine Triet a voulu dresser le portrait d’une femme qu’on découvrirait progressivement, par différentes stratégies, et dont les problèmes sexuels seraient engloutis par d’autres choses plus complexes tels que le procès de son ami, le harcèlement de son ex, l’éducation de ses enfants et ses soucis professionnels.

Cette production qui a ouvert la Semaine de la critique au festival de Cannes 2016, est le second long-métrage de la réalisatrice française à être reconnu officiellement après « La bataille de Solferino » sorti en 2013. La cinéaste définit son nouveau film comme une comédie désespérée sur la vie chaotique d’une femme contemporaine. On y retrouvera quelques clins d’œil, qui font référence au film « Autopsie d’un meurtre » d’Otto Preminger, comme le chien à la barre et l’histoire de la petite culotte.

Victoria De Justine Triet

L’un des points forts du film est de ne pas tomber dans le cliché : il parle beaucoup de sexualité sans rien montrer, et développe une satire intelligente du couple et des relations intimes. Les procès et débats, qui occupent aussi une partie importante du métrage, sont teintés d’humour et ne cherchent pas à rester ultra-réalistes. On obtient donc une sorte de comédie décalée qui donne beaucoup de liberté aux acteurs. On aime ou on déteste, mais on ne reste pas indifférent à cette réalisation qui ne manque pas d’originalité.

Victoria De Justine Triet

Victoria
De Justine Triet
Avec: Virginie Elfira, Vincent Lacoste, Melvil Poupaud, Laurent Poitrenaux, Laure Calamy
Frenetic Films
Sortie le 14/09

"Victoria" : les dessous de la justice !
2.5Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires