Des hordes de Vikings déferlent sur les côtes et les territoires européens. Ils saccagent tout sur leur passage en violant des femmes innocentes. Un principe pour le moins primaire et basique dont la subtilité est aux abonnés absents. Et bien ce film, qui porte le sous-titre puissant « La Fureur des Dieux » est, en résumé, une farce.


Déjà quand il y a six personnages qui se courent après, alors on ne peut pas réellement parler de horde… On parle de six individus. Puis, nous ne pouvons parler de vikings sanguinaires juste parce qu’il y en a un qui gueule un peu plus fort que les autres quand il embroche un moine. Ensuite, un camp viking ce n’est pas simplement trois pics dans le sol et un gros bouclier planté dans le sable… Puis, si on veut coller un tant soit peu au mythe, le viking est plus blond ou roux que noiraud.


Il y a clairement du décurion romain en garnison qui est passé dans la généalogie ! Et pour finir, les Celtes et les Vikings sont deux peuples distincts ! Voilà pour les aberrations historiques et réalistes de ce film. Il n’y a pas nécessité d’en faire plus pour vous vous mettre en garde sur la bêtise risible des combats et du montage, ni sur les costumes incomplets ou sur le manque d’expression des « méchants ».

L’histoire de base aurait pu donner un bon suspens, c’est vrai, même si elle est bancale d’un point de vue académique, mais bon, tout n’est pas à jeter non pus. Les deux choses qui sont bien, quand même, sont la pochette du film et la musique. À notre avis, ils ont dû donner la quasi-totalité du budget pour la musique et se sont du coup bêtement retrouvés devant ce qu’il restait pour le reste de la réalisation… Dommage ! À la limite, ils peuvent recycler ce long-métrage pour faire un clip pour un groupe de Metal Viking ou de Folk Metal, mais vraiment en dernier recours de sauvetage.

Réalisateur: Tom Barker
Avec : Hollie Burrows, James Cooke, Liam Dascombe
Distributeur: Disques Office

 

« Viking : la fureur des dieux »: la honte de la fureur
2.0Note Finale

A propos de l'auteur

Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

Articles similaires