Voyage à Yoshino raconte la quête d’une écrivaine française, Jeanne (Juliette Binoche), partie au Japon à la recherche de « Vision », une plante médicinale rare aux pouvoirs magiques, capable de soulager la souffrance humaine. Perdue dans la dense forêt nippone de Yoshino, Jeanne et sa jeune interprète, Hana (Minami) tombent sur un garde-forestier mutique et peu engageant, Tomo (Masatoshi Nagase), qui accepte néanmoins de les loger. Dès le départ d’Hana, une romance se noue entre Jeanne et Tomo qui sort peu à peu de son silence. Tomo rappelle à Jeanne son premier amour, rencontré vingt ans plus tôt, dans cette même forêt. Naomi Kawase s’égare dans ce trip mystique dont les belles images de nature ne parviennent pas à sauver le spectateur d’un ennui certain.

Naomi Kawase filme une Binoche à fleur de peau dont l’hyperémotivité dès les premières scènes (Jeanne verse quelques larmes à peine, aperçoit-elle le paysage par la fenêtre du train) irrite le spectateur plutôt qu’il ne l’émeut. La réalisatrice de « Still the Water » et des « Délices de Tokyo » nous offre ici une interminable méditation ponctuée de réflexions philosophiques simplistes. « Voyage à Yoshino » s’enlise dans un fondu enchaîné d’images soporifiques, entre le passé et le présent de Jeanne.

La photographie parfaite du film ne suffit pas à captiver le spectateur et la quête de Vision tourne très vite en rond. On est sûr de sortir engourdi et interloqué de la projection, comme au sortir d’un long rêve nébuleux.

Vision (Voyage à Yoshino)
FR, JPN   –   Drama
Réalisateur: Naomi Kawase
Acteur: Juliette Binoche, Masatoshi Nagase
Filmcoopi
05.12.2018 au cinéma

"Voyage à Yoshino" : quête mystique soporifique
3.0Note Finale