Festival Tous-Ecrans

Festival Tous-Ecrans

Avec quelque 131 oeuvres de cinéma, télévision, web et transmédia en sélection, un nouveau lieu central et une nouvelle section dédiée aux films et séries les plus fédérateurs, le Festival Tous Ecrans offrira un feu d’artifices d’événements à son public pour fêter sa vingtième édition. Parmi les incontournables : un Prix d’honneur décerné à l’acteur Jean-Hugues Anglade, le tournage d’un film au milieu des festivaliers par le cinéaste canadien Guy Maddin ou encore une soirée de clôture avec la Première suisse de « Coming Home » de Zhang Yimou.

Désormais installé au théâtre Pitoëff, le Tous Ecrans proposera aussi bien les nouvelles oeuvres très attendues de Susanne Bier (« Serena », avec Jennifer Lawrence et Bradley Cooper), Xavier Beauvois (« La Rançon de la Gloire », avec Benoît Pooelvorde et Roschdy Zem) ou Lisa Cholodenko (intégrale « Olive Kitteridge », avec Frances McDormand et Bill Murray), que des films et séries signés par Lisandro Alonso (« Jauja », avec Viggo Mortensen), Asia Argento (« Incompresa », avec Charlotte Gainsbourg), Denis Côté (« Vic + Flo ont vu un ours », avec Romane Bohringer), David Lynch (les vingt ans de la série « Hotel Room », en ouverture du drive-in) ou encore Guillermo del Toro (« The Strain »).

Pour la première fois cette année, le Festival remettra également un prix d’honneur, le Prix Film & Beyond, décerné en association avec 88 RUE DU RHONE (la nouvelle marque horlogère de la maison Raymond Weil), qui récompensera une personnalité ayant brillé aussi bien sur le grand que le petit ou les nouveaux écrans. C’est à l’acteur français Jean-Hugues Anglade, immortel Charles IX de La Reine Margot qui fait depuis quatre saisons le bonheur des téléspectateurs avec la série « Braquo », que reviendra l’honneur de recevoir ce premier trophée.

Autre nouveauté de cette année, la section Highlight screenings regroupe les oeuvres hors compétitions, des grands films du cinéma aux séries TV les plus emblématiques de la saison, et inclut aussi le programme Nuits blanches, avec « L’enlèvement » de Michel Houellebecq, fiction cinglée aux allures de documentaire et dans lequel l’écrivain joue son propre rôle, le terrible « Misery », adaptation glaçante du roman de Stephen King, ou enfin le western post-apocalyptique « The Rover », de David Michôd, qui entre ici en résonance avec « Ken le Survivant », le film d’animation de 1986 tiré de la série éponyme.

20ème Festival Tous-Ecrans
Genève
Du 06/11 au 13/11

www.tous-ecrans.com