American Ultra

Destiné à un public complice et débonnaire, « American Ultra » n’est même pas à la hauteur de son manque d’ambition.


Appréhendé avec une certaine indulgence et une âme d’adolescent attardé, le concept de ce nouveau film du réalisateur britannico-iranien de « Projet X », avait presque de quoi allécher. Jesse Eisenberg (le Mark Zuckerberg de « The Social Network ») et Kristen Stewart, « Bella-Star » de « Twilight », sont ici réunis à l’écran pour nous narrer les histoires rocambolesques de deux consommateurs invétérés de cannabis mêlés à une vaste affaire d’espionnage. Ils cachent derrière leurs yeux écarlates, leurs joints matinaux et leur envie de fiançailles, deux agents surentraînés qu’un abus répété de substances illicites aurait amené à une léthargie peu compatible avec la fonction de sauveur du Monde. Il s’agit bien d’un gros n’importe quoi auquel malheureusement personne ne semble croire. Le réalisateur aligne les scènes décalées, rarement inspirées, parfois psychédéliques et souvent ridicules, sans jamais sembler comprendre le scénario qu’il met en scène. Les acteurs sont incapables d’incarner leurs personnages de cartoon et le tout finit en eau de boudin, dans le pathétique et la surenchère. Encore une idée sympathique ruinée par une manque de talent, d’audace ou de liberté…

American UltraAmerican Ultra
De Nima Nourizadeh
Avec Jesse Eisenberg, Kristen Stewart
Ascot Elite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.