La reine Victoria d’Angleterre s’ennuie dans sa vie, dans son règne. Elle dépérit jusqu’au jour où elle croise le regard d’un serviteur indien venu lui offrir un Mohur, pièce commémorative mongole, en l’honneur de son jubilé. S’installe alors une relation que personne n’avait vu venir, pas même les deux nouveaux amis à priori mal assortis. La Coure voit bien entendu d’un très mauvais œil cette relation importune et va s’échiner à la faire capoter.

Les films d’époques en costumes sont souvent réjouissants pour les amateurs d’histoire, et cela, même si le sujet n’est pas traité correctement. La beauté des décors, des costumes et la minutie adoptée dans ces œuvres sont à eux seuls un gage de plaisir. Dans cette anecdote historique et biographique, le réalisateur semble ne pas avoir pu ou voulu aller dans le véritable approfondissement de cette amitié hors normes d’étiquette royale. Les faits méconnus car étouffés depuis plusieurs décennies, sont basés sur le journal intime même de Mohammed Abdul Karim ancien ami et professeur improvisé de Sa Majesté la Reine Victoria.

La réputation du célèbre caractère royal est maintenue, mais la sauce ne prend pas assez. Divertissant mais pas mémorable.

Confident Royal (Victoria and Abdul)
USA – 2017 – Drama
Réalisateur: Stephen Frears
Acteur: Judi Dench, Ali Fazal, Eddie Izzard
Universal Pictures
04.10.2017 au cinéma

Confident Royal : Parenthèse d’un règne
3.5Note Finale