En voyant la bande annonce, on aurait pu s’attendre à une anti-comédie romantique innovante, où il aurait été question d’une célibataire trentenaire s’épanouissant autrement qu’en trouvant sa « deuxième moitié ». Que nenni! Crazy amy est tout simplement une comédie à l’eau de rose, made in US qui ne révolutionne rien… on vous aura prévenu !


Depuis sa plus tendre enfance, le père d’Amy n’a eu de cesse de lui répéter qu’il n’est pas réaliste d’être monogame. Devenue journaliste, Amy vit selon ce crédo – appréciant sa vie de jeune femme libre et désinhibée loin des relations amoureuses, qu’elle considère étouffantes et ennuyeuses ; mais en réalité, elle s’est un peu enlisée dans la routine. Quand elle se retrouve à craquer pour le sujet de son nouvel article, un brillant et charmant médecin du sport nommé Aaron Conners, Amy commence à se demander si les autres adultes, y compris ce type qui semble vraiment l’apprécier, n’auraient pas quelque chose à lui apprendre.

Avec une intro plutôt féministe, une actrice aux charmes atypiques et des répliques crues mais très souvent drôles et rafraichissantes, les ingrédients étaient pourtant bien là pour une recette plus subtile et un tantinet engagée. On pouvait se permettre d’espérer un message un peu plus profond prônant l’indépendance d’une trentenaire célibataire et qui aurait pu aboutir à un autre happy ending que : « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».

Malheureusement « Crazy amy » ne révolutionne en rien les comédies romantiques made in US et les promesses du début finissent par très rapidement se briser au fil du dénouement. Heureusement l’excentrique et talentueuse Amy Schumer relève un peu le niveau du film en nous faisant rire à plusieurs reprises (ce qui n’est pas forcément gagné avec toutes les comédies américaines), en cela la comédie reste acceptable.

Crazy amy
De : Judd Apatow
Avec : Amy Schumer, Bill Hader, Brie Larson
Universal Pictures

Crazy amy : Une comédie romantique made in US, qui ne sort pas des clichés
2.8Note Finale