Une comédie loufoque, deux acteurs hors pairs qui s’élancent dans une enquête désopilante, le tout rythmé par un fond de « fièvre du samedi soir ». Même si le film s’effrite sur la longueur il ne manque pas d’originalité et reste en soi un bon divertissement.


Los Angeles, années 70. Deux détectives privés enquêtent sur le prétendu suicide d’une starlette. Malgré des méthodes peu orthodoxes, leurs investigations vont mettre à jour une conspiration impliquant des personnalités très haut placées.

The Nice guys, c’est un peu une comédie caricaturale qui se moque d’elle-même avec deux gros bras en pattes d’eph’, un peu crétins parfois, mais qui n’en demeurent pas moins efficaces. Les amateurs de Starsky and Hutch ou de l’Arme Fatale 1, 2, 3 apprécieront probablement la prestation qui se veut nostalgique de ces années-là et de ce côté-là rien à redire ! L’atmosphère L.A. des seventies est une réussite : décors, costumes et bande originale disco-funk en imposent ! Certaines scènes laissent même penser que le réalisateur était sous acide lorsqu’il les a écrites. Toutefois le début donne plein d’espoirs qui ne seront qu’en partie satisfaits et bien qu’on ait passé un bon moment, on demeure un peu sur notre faim. Dans l’ensemble le film reste une bonne comédie grand public.

The Nice Guys

De Shane Black
Avec Russell Crow, Ryan Gosling , Margaret Qualey, Kim Basinger, Matt Bommer
Ascot Elite

The Nice Guys : Une enquête policière burlesque, qui s’effrite sur la longueur
3.0Note Finale