Suite à un tremblement de terre, la ville de Paris est submergée par une brume toxique. Pour survivre, il faut aller en hauteur, dans les derniers étages des immeubles, le plus près possible des toits.

Mathieu et Anna vivent séparés, mais habitent dans la même rue. Ils sont les parents de Sarah, une adolescente atteinte d’une maladie grave qui l’oblige à vivre dans une bulle. Cette bulle est hermétique et fonctionne grâce à une batterie que les parents doivent changer ponctuellement.
Bien entendu, suite à l’apparition de cette brume mortelle, plus rien ne fonctionne : ni l’électricité, ni le téléphone et les secours ne sont pas organisés. Seule Sarah est épargnée car elle est protégée par sa bulle.
La brume a dépassé l’étage de l’appartement d’Anna où vit Sarah. Ceci a obligé ses parents à se réfugier au dernier étage de l’immeuble, chez un couple âgé qui n’a pas hésité à leur venir en aide.
Une lutte pour la survie de leur fille va obliger les parents à se mobiliser pour trouver des batteries de réserve.
Romain Duris campe le rôle du père courageux qui n’hésite à aucun moment à risquer sa vie pour sauver celle de sa fille et de sa femme si nécessaire. Olga Kurylenko est la mère dévouée pour qui seule la vie de sa fille est importante.
Il manque peut-être l’évidence de la panique face à une situation pareillement critique. Difficile d’imaginer qu’on puisse rester à ce point stoïque devant une telle situation, alors qu’on sait que la ville est jonchée de cadavres de gens qui n’ont pas pu se mettre à temps à l’abri.
Une course-poursuite avec un chien enragé, une rencontre avec un policier armé qui n’est pas disposé à aider son prochain, sont des éléments qui rendent le film encore plus angoissant.
Paris sous un épais nuage toxique, mais duquel émergent les toits représente le décor principal du film. La ville est presque le point le plus important de ce film et la mise en valeur de ce décor irréel vaut le détour.
Un film de science-fiction français qui a le mérite de pouvoir s’aligner sur les films américains et qui nous sort des registres français habituels. La fin est un peu rapide, mais vraiment surprenante.

  • De Daniel Roby
  • Avec Romain Duris, Olga Kurylenko
  • TF1 Studio
Dans la brume : retenez votre souffle
4.0Note Finale