Après le Jamel Comedy Club, le Trévise, les Feux de la Rampe, l’Olympia, 30 représentations à l’Alhambra, le Casino de Paris et toutes ces représentations à guichet fermé, D’Jal revient avec son nouveau spectacle enregistré au Casino de Paris. Il s’agit d’un troisième spectacle dont le premier a été écrit en 2005.

Il porte sa casquette noire à l’envers et joue avec la salle éclairée, contrairement à la plupart des artistes. En effet, pour lui, il est très important d’interagir avec les spectateurs et de voir la joie sur leur visage.
Le spectacle commence et il prend d’emblée pour cible un « Robert » au premier rang qu’il a surpris en train de se gratter les « chouquettes ».
Ses parents sont très à l’honneur dans ce spectacle et nous faisons le tour de la famille en commençant par la mère qui souhaite la mort de son mari tellement il est moche. Puis la grand-mère qui doit être un monument avec sa poitrine hors du commun et qui lui sert de coffre-fort.
L’enfance de D’Jal qui a été élevé à la dure et nous fait partager quelques anecdotes en lien avec ses rapports parentaux. Bien sûr toutes ces histoires sont racontées avec l’accent maghrébin et surtout les intonations si particulières qui vont avec.
Puis c’est au tour des Portugais d’être à l’honneur et c’est grâce à eux que nous avons droit à l’ouloucouptère tour. Durant le spectacle, D’Jal va mettre les Portugais en situation dans tous les domaines possibles et imaginables et grâce à leur accent si typique, la salle va être écroulée de rire.
Des enchaînements de sketches pour chaque diversité de races, de religions, de couleurs et toujours avec les accents de chacun font de ce spectacle un immense moment de bonheur et de plaisir. Que l’on soit ivoirien ou chinois, on y échappe pas.
Les caméras se posent sur les visages du public qui est réellement représentatif de la diversité des races qui vivent en France et l’on peut remarquer que tous les visages sont plein de rires qu’ils laissent éclater avec bonheur.
Le spectacle dure 1h20, mais cela passe très vite et l’artiste qui est un véritable show man nous gratifie de pas de danse tellement drôles qu’il est clair que sa vocation de clown a trouvé ici son plein-emploi.
En bonus, on écoute entre autres avec plaisir un interview de D’Jal où il se livre avec sincérité et générosité.
Un seul mot pour qualifier ce spectacle : « Truculent ».

  • De D’Jal
  • Mise en scène Frank Cimière
  • Avec D’Jal
  • Produit par A Mon Tour Prod et Coupains Production
  • Universal
D’Jal – Just D’Jal
5.0Note Finale