Coordonné par Patrick Louguet et Alban Pichon et sous-titré : « des écrans du pouvoir au pouvoir des écrans ». Avant tout, on me permettra de regretter vivement qu’un travail universitaire de ce niveau (Université Lille 3) soit dépourvu de la moindre bibliographie et encore mieux de la moindre filmographie.


Quand on sait ce que l’on peut exiger des étudiants, on peut s’étonner de ce comportement. Et il ne s’agit pas d’un regret pour regretter. Comme il s’agit d’articles divers traitant du sujet titre, le lecteur aurait pu se faire une idée précise de ce qu’il connaissait ou pas comme film ou livre avant de lire les articles.

A part ça, c’est un livre passionnant pour qui aime le cinéma. Hélas pas le cinéma dont le héros doit demander à un ancien président de la république française l’autorisation de porter le même nom de famille… vous suivez ? Non le cinéma des Godard, Antonioni, Fellini et autres grands maîtres du 7ème Art (je n’ai pas su voir si Peter Greenaway et son « Pillow Book » étaient cités dans l’article où il est question d’écran peau). Mais si vous lisez ce livre tranquillement, à petite dose vous aurez du mal à regarder la nouvelle mission aussi impossible soit-elle de Tom Cruise comme un simple divertissement. Et vous découvrirez peut-être de nouvelles notions. Comme par exemple : « C’est pourquoi, contrairement au cinéma « traditionnel », où la position de la caméra et ses déplacements semblent dictés par des événements prévus, préprogrammés, les prises de vue du found footage semblent toujours en retard, consécutives aux événements plutôt que l’inverse. » Peut-être aussi mesurez-vous combien notre éducation, nos amours et nos détestations influent sur notre façon de regarder les films…

Comme il s’agit d’articles, les auteurs varient et cela rend d’une part la lecture plus facile, d’autant qu’ils n’abusent guère du jargon universitaire et d’autre part montre l’importance de certains cinéastes par rapport à d’autres (ce que filmo et bibliographie aurait permis de mesurer en détail…).

Indispensable et à ne surtout pas prêter si vous voulez le conserver…

Noé Gaillard

  • ÉCRANS-DE-CINÉMA-491x800Écrans de cinéma
    Editeurs : Revue Circav n°HS & Harmattan
Écrans de cinéma
5.0Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

A propos de l'auteur

Daily Movies est à ce jour le magazine le plus complet en information cinéma, ciblant un large public de tous âges. Avec son format original et accessible gratuitement ou en abonnement grâce à ses différents partenaires, Daily Movies est l’un des moyens privilégiés permettant à de nombreuses personnes d’être informées de l’actualité cinématographique en Suisse.

Articles similaires