Actrice reconnue, Sybille est contactée par deux productrices un peu étranges qui lui proposent de réaliser un film basé sur son projet de roman. Malgré quelques réticences, la jeune femme se lance dans l’aventure. Elle ne sait pas encore dans quel pétrin elle va se mettre en acceptant ce partenariat…


Alors que son dernier tournage touche à sa fin, Sybille une actrice populaire, reçoit un coup de fil d’une cinéaste rencontrée quelque temps auparavant à Cannes. Celle-ci, lui propose une collaboration. Le rendez-vous est pris et la jeune femme se rend dans les locaux de JRRP Productions.

Sur place, elle est accueillie par Ingrid et Brigitte, deux productrices aussi folles qu’attachantes. Faisant fi des conseils de son agent, Sybille s’associe avec les deux aliénées. Le scénario est écrit, des actrices sont choisies et tout est prêt pour le tournage, mais c’est sans compter sur nos deux productrices hystériques qui commencent leurs caprices !

arrete ton cinema-2

Peu de thèmes sont abordés dans ce film. On pourrait éventuellement citer, la famille, la vie de couple, l’ambition et le monde particulier du cinéma.

Basé sur le roman de Sylvie Testud «C’est le métier qui rentre» paru aux éditions Fayard, ce nouveau long-métrage de Diane Kurys nous fait découvrir avec un humour décalé les étapes périlleuses du montage d’un film. Le scénario est tiré d’un fait réel. Lors de ses débuts au cinéma, Sylvie Testud a tenté de monter sa propre réalisation avant de renoncer suite aux difficultés encourues.

Le personnage de Sybille est assez décevant. La romancière s’est créé un rôle qui ne lui convient pas très bien. Sylvie Testud est une actrice frêle et rieuse qui aime jouer des femmes de caractère. On a pu apprécier son talent dans «Les blessures assassines», une prestation récompensée par un César du Meilleur espoir, «Dédales», «Filles uniques» ainsi que «Stupeur et tremblements» film pour lequel elle a obtenu le César de la Meilleure actrice en 2004. Dotée d’un caractère bien trempé, nous la voyons rarement se faire marcher dessus. On a pitié pour elle dans cette histoire et ses nombreuses grimaces ne font qu’accentuer le malaise du spectateur.

arrete ton cinema-1

Josiane Balasko et Zabou Breitman jouent le duo de productrices déjantées. Leurs rôles volontairement exagérés ne reflètent pas la réalité du métier. Par leurs comportements excessifs et leurs mimiques, elles caricaturent trop leurs personnages qui frôlent presque le ridicule lors de certaines scènes.

Diane Kurys et son staff se sont débrouillés pour tourner la plupart des scènes dans un décor unique, chose indispensable, vu leur modeste budget. Ce lieu est un hôtel particulier de l’avenue d’Iéna dans le 16ème arrondissement de Paris.

Fait assez rare pour être souligné, ce film comporte aussi une séquence tournée sur le plateau d’une émission de Michel Drucker. Le présentateur vedette, son équipe et le public présent ont tous joué le jeu pour que la scène se déroule dans de bonnes conditions.

«Arrête ton cinéma» est un projet qui a été très difficile à monter. Aucune chaîne de télévision n’a souhaité investir dans le film qui s’est finalement fait grâce à OCS, aux fonds du département de l’île de France et à Bac Films…Après visionnage de cette comédie burlesque, on comprend tout à fait leur scepticisme !

Ce Blu-Ray contient en bonus le bêtisier, les interviews de l’équipe du film, une fin alternative et les bandes-annonces.

blu-ray arrete ton cinemaArrête ton Cinéma
De Diane Kurys
Avec: Sylvie Testud (Sybille), Josiane Balasko (Brigitte), Zabou Breitman (Ingrid), Fred Testot (Adrien), François-Xavier Demaison (Jack), Claire Keim (Julie), Hélène de Fougerolles (Marion), Virginie Hoq (Annabelle), Florence Thomassin (Chacha), Pierre Langlois (Le Régisseur), Michel Drucker (son propre rôle) & Alban Casterman (Alphonse).
(Comédie française, durée: 90 minutes)
Disques Office

Arrête ton Cinéma : collaboration de folie
2.0Note Finale
Note des lecteurs: (3 Votes)

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires