Ernest et Célestine : Le Voyage en Charabie est très beau et magique

"La Charabie", un drôle de pays...

A lire aussi

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

A l’heure où les grands studios américains et japonais créent de (trop) nombreuses animations avec leur (s) suite (s), il fallut 10 ans pour que l’ours et la souris se retrouvent à divertir les petits et grands enfants au cinéma. Et au final, une attente merveilleuse et géniale.


Céleste s’active encore plus que d’habitude ! Normal, Ernest et elle se préparent à partir dans le pays des ours, la Charabie. Ce, même si Ernest se sent moins enjoué qu’habituellement contrairement à Céleste, débordante d’énergie et d’une certaine fausse joie… Elle le sait, les dégâts causés sur le stradivariours s’avèrent irréparables. Sa chute dans les escaliers au moment où elle tenait le bel instrument de musique, a provoqué de terribles dommages. Et le moral de son meilleur ami n’est plus du tout au beau fixe. Alors ni une, ni deux, Célestine décide de réparer sa maladresse en se rendant en Charabie. Mais sur place, les 2 comparses restent consternés… La musique est devenue interdite au sein du pays natal d’Ernest ! Tout d’abord désemparés, les 2 amis vont comprendre les raisons de cette interdictions inimaginable grâce à de formidables rencontres imprévues. Ensemble, ils feront leur maximum afin de rétablir la musique dans le cœur des ours-e-s, car la cité a vraiment besoin de davantage de gaieté.

Si la nouvelle réalisation de Julien Chheng (« Le Chat du Rabbin ») et Jean-Christophe Roger (« Ernest et Célestine en hiver ») contient plusieurs sujets d’actualité humains et relativement tristes, comme l’immigration, la guerre en Ukraine ou l’oppression liée aux obligations familiales, le voyage d’ « Ernest et Célestine » s’adresse fort heureusement, davantage aux enfants.

Drôle, touchant, avec des graphismes soignés et une superbe bande-originale, la nouvelle adaptation d’ « Ernest et Célestine » met à rude épreuve leur amitié et surtout, leur passion commune : les instruments et la musique.

Néanmoins, entre les bonnes intuitions de « Célestine » et l’acharnement d’ « Ernest », le final s’avérera heureux et original, sans évidemment trop en dévoiler. Mais de tel trait de caractère et émotions, ne pourraient se percevoir sans un travail remarquable et méticuleux du côté de la distribution des rôles.

A commencer par la comédienne Pauline Brunner (« La Ritournelle ») et l’acteur Lambert Wilson (« Plancha ») qui prêtent leur voix au travers de différentes intonations idéales par rapport à l’intrigue de l’animé. En outre, la palette vocale ne s’arrête pas à ces 2 comédiens-iennes en tête d’affiche.

En effet, Céline Ronté (« Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary »), Christophe Lemoine (« Le Grand Méchant Renard et autres contes »), Lévanah Solomon (« Astérix – Le Secret de la potion magique ») ou encore, le regretté Georges Caudron (« Coup de sang »), les comédiens-iennes amènent des personnages à la fois hauts en couleur, mais aussi détonnants, nostalgiques et même très mystérieux…

Une autre plus-value importante et intéressante par rapport à « Ernest et Célestine : Le Voyage en Charabie », se situe au niveau des graphismes comme déjà mentionné. Si ceux-ci s’avèrent effectivement numériques, la technique utilisée rend également un très bel hommage aux livres pour enfants de son auteure Gabrielle Vincent.

En outre, cette nouvelle version animée demeure touchante, soignée et divertissante jusqu’à la toute dernière minute. Par ailleurs et même si la technologie a beaucoup avancé 10 ans après la 1ère transposition, les traits et l’infographie restent identiques et cela fait plaisir.

De ce fait, la tradition perdure, les chérubins pourront se reconnaître et probablement s’identifier plus facilement par rapport aux 2 héros. Ainsi, le moment de détente en famille en sera certainement encore renforcé.

Finalement, « Ernest et Célestine : Le Voyage en Charabie » s’adresse à un large public, fait rire, contient de beaux moments poétiques et essentiellement, rendra heureux les petits et grands enfants qui (re) découvrent l’univers magique des 2 comparses.

Ernest et Célestine: Le Voyage en Charabie
FR – 2022
Durée: 1h19 min
Animation, Familial, Aventure
Réalisateurs: Julien Chheng, Jean-Christophe Roger
Avec les voix de: Lambert Wilson, Pauline Brunner, Céline Ronté, Michel Lerousseau, Lévanah Solomon, Christophe Lemoine
Frenetic Films
14.12.2022 au cinéma

- Publicité -

Un petit frère

Girl Gang

Alibi.com 2

Happy Pills

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -