Le major est une création unique en son genre, mi-femme, mi-robot. Elle est dotée de capacités surhumaines faisant d’elle une arme destructrice travaillant pour le gouvernement. Mais tout sera bouleversé lorsqu’elle réalisera qu’on lui a menti au sujet de son passé… 

Ghost in The Shell

Dans un monde futuriste à la Blade Runner, le Major (Scarlett Johansson) est un agent doté de capacités uniques faisant d’elle une arme surpuissante. En effet, la société électronique pour laquelle elle travaille est parvenue à créer le mélange parfait entre humain et robot, afin de combiner leurs capacités et ainsi créer un être supérieur. Le Major est en fait un cerveau humain dans un corps de robot, chargé d’éliminer les plus dangereux cybercriminels. Alors qu’une nouvelle mission lui est attribuée, le Major va s’apercevoir que la société pour laquelle elle travaille lui a en réalité menti à propos de son passé. Tout va alors changer pour elle, qui va tenter de retrouver sa véritable identité, dans un monde où la frontière entre l’homme et la machine est toujours plus fine… 

Abordant des thématiques aussi essentielles que d’actualité, « Ghost in the Shell » évoque les dangers que peut représenter la technologie, et jusqu’où l’homme peut aller par soif de connaissance et d’amélioration du monde. La frontière entre l’humain et la technologie se brouille chaque jour plus, et le film parvient à créer un monde à la fois convainquant et fascinant. La création de cet univers fantastique a pris du temps à être mis en place, mais le rendu éblouit de par ses effets spéciaux et ses scènes de combat très bien réalisées. Ruper Sanders, le réalisateur, a su rester fidèle à l’univers du manga dont il s’inspire fortement, et également y ajouter sa touche personnelle afin de faire de ce film une œuvre unique. À travers « Ghost in the Shell », c’est avant tout un hommage au manga du même nom qu’a voulu rendre le réalisateur. Le film est rythmé, intéressant, mais pourtant quelque chose manque. En effet, bien que les thématiques touchent, car concernent chacun de nous, le film manque un peu d’innovation, en se contentant de copier le manga et réaborder des thèmes vus et revus tel que la relation entre robot et humain. De plus, le monde de « Ghost in the shell », bien que très esthétique, rappelle fortement celui des films comme « Intelligence artificielle », « Le cinquième élément », « Blade Runner » ou encore « Star Wars » qui font désormais déjà vu, voir même un peu cliché. Cependant, on pardonnera ce manque d’originalité au réalisateur, qui a tout de même su rendre ce monde à la fois réaliste, fidèle au manga d’origine et divertissant, avec notamment des performances d’acteurs très crédibles, dont celle de Scarlett Johansson, qui rehaussent le niveau du film.  

  • De Rupert Sanders
  • Avec Scarlett Johansson, Pilou Asbaek, Michael Pitt et Juliette Binoche
  • Paramount Pictures
« Ghost in the shell » : les fans de mangas vont se régaler
3.0Note Finale