8.1 C
Suisse
27 octobre 2020

S'abonner au magazine

« Hibou » : un message déguisé !

-

Hibou, le premier long-métrage de Ramzy Bedia, bien que doté d’un scénario sortant de l’ordinaire, s’emporte dans l’exagération et tombe à plat.


Rocky (Ramzy Bedia) est un type un peu paumé, que personne ne remarque ni dans la rue, ni au bureau. Alors que ses collègues partagent leur vie privée et font régulièrement des activités en commun, notre héros peine à se faire une place parmi eux. Il vit seul dans un modeste appartement et déprime d’être ainsi invisible aux yeux des gens. Son quotidien banal, va être chamboulé par l’arrivée d’un Hibou grand-duc dans son salon. Intrigué par ce prédateur original, il décide d’en apprendre un peu plus sur lui et se rend rapidement dans une animalerie. Il découvre alors que ce volatile est une espèce protégée très rare et qu’il est privilégié d’avoir pu s’en approcher. Lorsqu’il annonce la nouvelle à son entourage, personne ne le croit. Pire même, ils se moquent de lui. Démoralisé, Rocky décide de changer sa personnalité et s’achète un déguisement qu’il commence à porter dans la rue.


Doté de gags plats et de situations invraisemblables, ce long-métrage déçoit plus qu’il n’amuse. C’est pourtant bien filmé et le thème principal du film est intéressant. Le réalisateur français met bien en évidence les difficultés encourues par une frange de la population, mal dans sa peau, qui subit le système et l’indifférence de ses semblables. Ce film vient à point nommé, dans un monde qui se veut de plus en plus égoïste, alors que la communication est le maître mot de notre époque. Cette comédie délirante pleine de sous-entendus et de métaphores reste tout de même un peu trop excentrique pour un public non-averti. La question est de savoir si l’on peut tout se permettre au cinéma pour faire passer un message, certes louable.

Si l’animal est majestueux et attachant, Ramzy Bedia, est quant à lui, plutôt agaçant. On reconnaît très bien son style de comique fort apprécié sur les planches et dans diverses autres productions de l’Hexagone, mais dans ce film il en fait vraiment trop.L’acteur français met en scène son premier long-métrage avec «Hibou». On y retrouve son acolyte Eric Judor dans le rôle de Marius. Le néo-cinéaste avoue que son projet de film est particulier. Il a cherché une histoire qui le tenait à cœur, mais qui n’allait pas forcément plaire à tout le monde. L’idée du hibou lui est venue par hasard, alors qu’il racontait une histoire à sa fille pour l’endormir. Il s’est basé sur une publicité des fromages « Panda » qui mettait en scène un homme très énervé dans un costume de plantigrade. En creusant un peu plus l’annonce publicitaire, il s’est rendu compte que ce qui dérangeait l’homme transformé, c’est que même sous les traits d’un panda, personne ne faisait attention à lui.


«Hibou» a été intégralement tourné au Québec à l’automne 2015 avec plusieurs second rôles locaux au casting, comme Lucie Laurier et Mathée Paiement. Pour incarner le Panda, le réalisateur a jeté son dévolu sur la pétillante Elodie Bouchez que l’on a déjà vue dans de nombreuses productions telles que : «Réalité», «La faute à Voltaire» et «La vie rêvée des anges».Ce DVD, unique en son genre, contient en supplément les Bandes annonces du film sous diverses formes.

Réalisateur: Ramzy Bedia
Avec: Elodie Bouchez (Panda), Ramzy Bedia (Rocky / Hibou), Etienne Chicot (Patron animalerie), Lucie Laurier (Carole), Philippe Katerine (Francis Banane), Guy Marchand (Le père de Rocky), Joëlle Morin (Marion), Sylvie Boucher (Otto), Eric Judor (Marius), Annie Dufresne (Paule), Isabelle Giroux (Mélodie), Franck Gastambide (le Bénévole), Mahée Paiement (Christelle), François Rollin (Monsieur Grebier) & Eddy King (Bertrand).
Distributeur : Praesens

Alain Baruh
Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

BON à SAVOIR

« Sous les étoiles de Paris » : La misère existe partout

Si les migrant-e-s et réfugié-e-s demeurent souvent abordés dans l’univers du cinéma français depuis quelques années, les films traitant des SDF...

« A Perfect Family » : Un changement d’identité inattendu

Réalisé par Malou Leth Reymann, « A Perfect Family » se dote d’un scénario novateur et audacieux. Si la trame demeure tragi-comique, elle...

Ciné-Doc invite le Festival cinémas d’Afrique

Suite à l’annulation, cet été, de la 15e édition du Festival cinémas d’Afrique – Lausanne, Ciné-Doc invite, dans son réseau de...

Freaky

Millie Kessler, une adolescente de 17 ans, occupée à faire bonne figure dans son très élitiste lycée, Blissfield High, devient la nouvelle...

Un autre homme

François s’installe avec son amie dans la Vallée de Joux, où il chronique des films pour le...

SUIVEZ-NOUS

4,150FansLike
10,000FollowersFollow
750FollowersFollow
645SubscribersSubscribe