Nouveau long-métrage du génial Genndy Tartakovsky, Hôtel Transylvanie 2 ne permet toujours pas à son réalisateur de faire éclater toute l’étendue de son talent.


Avec Hôtel Transylvanie premier du nom, Genndy Tartakovsky, créateur du Laboratoire de Dexter et de Samouraï Jack, réalisait son premier long-métrage pour le cinéma. Prometteur sur le papier (l’intéressante idée de réunir tous les monstres du cinéma fantastique dans une comédie familiale), le film se révélait à l’arrivée plutôt décevant : malgré un univers réussi et des personnages attachants, le récit restait très limité dans ses enjeux. Brillant visuellement, porté par la maîtrise du rythme et de la mise en scène de Tartakovsky, ce premier opus semblait être uniquement un exercice, offrant au cinéaste une occasion de se faire la main. Le second volet de la franchise se devait de donner une ampleur supplémentaire au matériau de base, mais élève à peine l’intérêt, comportant les mêmes qualités et faiblesses que son aîné.

Le scénario reconduit des enjeux semblables (la paternité, l’acceptation de la différence par l’opposition entre monstres et humains). Les personnages sont toujours aussi attachants (l’univers pourrait donner lieu à une excellente sitcom), Tartakovsky s’amuse avec ses nombreuses références (en particulier Dracula), mais le récit reste très réduit. Les thématiques auraient pu s’inscrire dans quelque chose de plus large et auraient surtout dû être portés par des enjeux dramatiques plus impliquants. On regrettera surtout que le scénario n’établisse jamais de fil rouge précis, multipliant les ellipses dans sa première partie et n’amenant de véritable « menace » que dix minutes avant la fin. Malgré tout, Hôtel Transylvanie 2 reste une nouvelle fois brillant dans sa forme : on trouve une idée visuelle à la seconde, le rythme est parfait, le découpage est dingue et la folie du cartoon vient heureusement dynamiser le matériau de base quelque peu plan-plan. Censé être à l’origine un passage obligé devant permettre à Tartakovsky de réaliser ensuite son adaptation 3D de Popeye (projet finalement annulé par Sony), Hôtel Transylvanie 2 confirme le talent de son metteur en scène et ne fait souhaiter qu’une seule chose : que cette maîtrise du langage cinématographique puisse enfin être mise au service d’une véritable histoire.

Hôtel Transylvanie 2
De Genndy Tartakovsky
Avec Adam Sandler et Selena Gomez
Sony Pictures Animation

Hôtel Transylvanie 2
3.5Note Finale

A propos de l'auteur

Articles similaires