Angoissant, mystérieux et dynamique, le nouveau long-métrage du réalisateur français Alexandre Aja sort de l’ordinaire. Il allie des genres très différents. Ce mélange de science-fiction, suspense et drame nous emporte dans un monde particulier situé entre la vie et la mort…


Louis Drax est un enfant bizarre. À bientôt neuf ans, il a déjà échappé huit fois à la mort. Que cela soit par électrocution, indigestions aggravées, maladies ou simples chutes. Le garçon qui appréhende la vie, survit malgré une malchance persistante. Adoré par son père adoptif et sa jeune mère, il se rend régulièrement chez un psychologue pour raconter ses mésaventures et trouver une solution à ses problèmes personnels. 

C’est lors d’un pique-nique organisé pour son neuvième anniversaire que tout s’accélère. Tombé d’une falaise, il survit miraculeusement, mais ne se réveille pas et tombe dans un coma profond. Louis Drax est envoyé dans une unité de soins neuro-végétatif. Comme toujours sa mère est à ses côtés et lui tient compagnie 24 heures sur 24. Le Docteur Allan Pascal tombe sous le charme de cette belle femme blonde qui partage ses préoccupations. Il entame une relation avec la mère de son jeune patient, mais Louis n’accepte pas cette nouvelle idylle depuis l’au-delà. Alors que le corps du garçon est toujours inanimé, les deux amoureux reçoivent des menaces écrites de sa main… Comment est-ce possible ?

Dans le même style que certains chef-d’oeuvres tels que le «sixième sens»«Angel Heart»«Mulholland Drive» et «Lost River» pour ne citer que les plus connus, ce thriller fantastique tourné dans la région de Vancouver au Canada et à San Francisco, nous angoisse dès les premières minutes de projection. Les images ne sont pas violentes mais la tension est omniprésente. 

Alexandre Aja a eu l’excellente idée d’utiliser la voix juvénile de son personnage principal, le petit Louis Drax pour nous raconter cette histoire. L’enfant a la faculté de narrer des événements terribles avec ce soupçon de naïveté qui rend la situation encore plus dramatique qu’elle ne l’est. En plus de compatir à ses nombreux malheurs nous sommes emportés, sans le vouloir, au centre de l’intrigue avec le besoin de comprendre ce qui nous dépasse. 

En 2004, le réalisateur Anthony Minghella (décédé en 2008) avait acquis les droits du roman homonyme de Liz Jensen et comptait mettre en scène son adaptation. Il aura finalement fallu attendre dix ans pour que le projet devienne concret, avec son fils Max comme scénariste. 

Au casting, nous trouvons Jamie Dornan et Aaron Paul. Le premier est connu pour sa prestation dans «Cinquante nuances de Grey» quant au second, il a acquis la notoriété dans la série culte «Breaking Bad». En 2014 il est en tête d’affiche du film d’action lucratif «Need for Speed», puis enchaîne avec des rôles non-négligeables dans le péplum «Exodus: Gods and Kings» ainsi que dans les thrillers «Triple  et «Opération Eye in the Sky». Le jeune Louis Drax est interprété par le canadien Aiden Longworth, un enfant de 13 ans qui a déjà sept films à son actif. Les expérimentés Sarah Gadon et Oliver Platt sont eux aussi étonnants dans cette création et jouent parfaitement leurs rôles particuliers.

Après «Horns», Alexandre Aja continue son exploration des genres autres que celui de l’épouvante avec un film qui est le parfait exemple de ce changement d’univers, puisque c’est un thriller dramatique très mystérieux. Le metteur en scène parvient à créer un univers vraiment intéressant et intriguant. La construction du scénario est excellente, il y a suffisamment de fausses pistes qui rendent le film encore plus captivant.Tout n’est pas parfait, mais c’est un très bon métrage avec de la romance, un bon casting, une histoire bien ficelée et surtout un final des plus surprenants.

Ce Blu-Ray ne contient aucun bonus mis à part le choix des langues (français-anglais) et quelques bandes-annonces.

La 9ème vie de Louis Drax
Réalisateur: Alexandre Aja (Jouan)
Scénariste: Max Minghella
D’après l’oeuvre de Liz Jensen
Avec: Aiden Longworth (Louis Drax), Jamie Dornan (Docteur Allan Pascal), Sarah Gadon (Natalie), Aaron Paul (Peter)
Ascot Elite

«La 9ème vie de Louis Drax» : drame Psychologique !
4.0Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires