Un an après la mort de Vincent Van Gogh, le maître des postes Joseph Roulin demande à son fils Armand d’aller remettre une lettre en mains propres à Théo, le frère de Vincent. Armand ne comprend pas l’attachement que son père a ressenti pour le peintre et n’est pas enthousiaste pour sa mission.


À paris, Armand apprend par Tanguy, le marchand de couleurs du peintre, que Théo est mort quelques mois après le décès de son frère. Armand revient un peu sur le jugement qu’il portait sur Vincent et se rend à Auvers-sur-Oise, où l’artiste a passé ses derniers mois avant de se suicider, pour essayer de mieux le comprendre. 
Armand joue les détectives et tient à découvrir comment et pourquoi le peintre s’est suicidé. S’est-il vraiment suicidé ou a -t-il été assassiné ?
C’est donc sous forme d’enquête que nous est présentée l’histoire de la fin de vie de Van Gogh. 
Ce qui rend le film aussi passionnant, au-delà du fait que le personnage central est un des plus grands peintres ayant jamais existé, c’est la réalisation de ce film. Il s’agit du premier long-métrage entièrement peint à la main. Il aura fallu nonante peintres professionnels venus du monde entier, dont une vingtaine spécialisée dans la copie de Van Gogh, car chacun des 62’450 plans du film est une huile peinte à la main, représentant 1009 prises de vues.
La Passion Van Gogh a d’abord été tourné comme un film en prises de vue réelles avec des acteurs en chair et en os, puis chaque plan a été peint à l’huile. Le film est interprété par de célèbres acteurs qui ont joué dans des décors spécialement construits pour évoquer des toiles du peintre ou sur des fonds verts. Les acteurs ont été choisis en fonction de leur ressemblance avec les personnages ayant côtoyé le peintre qui avait pour habitude de peindre ses proches. Ainsi, c’est Douglas Booth qui joue le rôle d’Armand. Le film est en couleur, mais les scènes de flash-back sont en noir et blanc.
On se retrouve plongé dans un tableau animé, une expérience unique et magique. Un vrai régal pour les yeux pouvant provoquer une envie irrésistible de prendre un pinceau !

Ce film a obtenu 2 prix et 5 nominations.

Bonus : making of

  • De Dorota Kobiela et Hugh Welchman
  • Avec Pierre Niney, Gérard Boucaron, Chloé Berthier
  • Breakthru Films, Trademark Films
La passion Van Gogh : un tableau animé, un chef-d’œuvre d’animation
5.0Note Finale