L’aventure continue pour Sid et ses potes. Cette fois-ci, ils luttent contre un astéroïde géant.

Voilà presque 15 ans que nous avons découvert pour la première fois la joyeuse bande à Manny. Leurs aventures nous ont guidées tout au long de l’ère glaciaire jusqu’à la dérive des continents. Dans ce nouveau volet, les amis luttent contre la menace d’un astéroïde géant. La surprise, c’est le retour de Buck, l’intrépide belette borgne mais futée pour qui le temps des dinosaures n’a plus de secret.

Malheureusement pour les fans de la saga, le récit de ce nouveau film s’essouffle vite et perd l’âme et la bonhomie qui avaient fait le succès des précédents volets tant « L’âge de glace 5 : les lois de l’univers » est centré sur la famille mammouth : la relation entre Manny et son adolescente de fille se corse. Cette dernière nage en plein bonheur depuis qu’elle a rencontré le chemin de Julian, le nouveau venu. De nature plutôt maladroite, il ne plaît pas beaucoup à Manny, lui qui voit encore sa progéniture comme un bébé sans défense, trop jeune pour quitter le nid douillet.

À privilégier la famille mammouth, le récit néglige les autres personnages fidèles qui font le charme de la saga. On regrette que les apartés avec Sid le paresseux et Diego le tigrounet, deviennent si rares. Même les retrouvailles avec Buck, belette qui avait autrefois plu par son extravagance, peinent à raviver la flamme et à se faire une place au sein de l’histoire. Sans les particularités propres à la saga, ce cinquième volet ressemble désormais à n’importe quel film d’animation.

« L’âge de glace 5 : les lois de l’univers » ne comble donc pas les attentes des fans. Pour ne pas rester sur une note amère, une suite est espérée plus que jamais. Il faut retrouver le potentiel de « L’Age de Glace » ! Tous les espoirs sont permis.

Concernant les bonus sur DVD et Blu-Ray, on y trouve les aventures de Scrat en solitaire : l’éternel petit écureuil est à la recherche du gland même dans l’espace. Une rétrospective de « l’Age de Glace » est également disponible, un témoignage du bon temps passé avec nos héros de l’ère.

 

Réalisé par Michael Thurmeier et Galen Tan Chu
Avec les voix françaises de Gérard Lanvin, Elie Semoun, Vincent Kassel, Guillaume Pley
Distributeur 20th fox

 

« L’âge de glace 5 : les lois de l’univers » : la glace commence à fondre
2.0Note Finale

A propos de l'auteur

Amoureux du film « American Gigolo », ses parents la prénomme en hommage à l'actrice Lauren Hutton. Ainsi marquée dans le berceau, plus tard, comment rester indifférente face au 7ème art ? S'enivrant des classiques comme des films d'auteur, cette inconditionnelle de Meryl Streep prolonge sa culture en menant des études universitaires de cinéma. Omniprésent, c'est encore et toujours le cinéma qui l'a guidée vers le journalisme. Preuve indélébile de sa passion, celle qui se rend dans les salles pour s'évader et prolonger ses rêves, ne passe pas un jour sans glisser une réplique de film dans les conversations. Et à tous ceux qui n'épellent pas son prénom correctement ou qui le prononcent au masculin, la Vaudoise leur répond fièrement, non sans une pointe de revanche : « L-A-U-R-E-N, comme Lauren Bacall ! ». Ça fait classe ! ;)

Articles similaires