17.7 C
Suisse
22 juin 2021

S'abonner au magazine

« Le Discours » : La comédie tirée d’une bonne tranche de vie

"Fabcaro" et "Le Discours", toute une histoire à voir au cinéma!

-

En 2018, Fabrice Caro auteur de bandes dessinées plus connu sous le nom de « Fabcaro », écrivit notamment son roman : « Le Discours ». 3 ans après, sous forme de huis clos humoristique et introspective, l’adaptation de Laurent Tirard permet de passer un excellent moment.


Depuis l’étrange « pause » soudainement annoncée par sa compagne Sonia, Adrien est totalement paumé et ne cesse de s’interroger s’il s’agit d’une rupture, ou pire… Il se remet quotidiennement en question, même durant le énième repas familial se déroulant toujours et encore de manière identique. Car entre sa sœur Sophie semblant réussir tout, tout le temps, le compagnon de Sophie, Ludo, trop intello sur les bords, et les parents d’Adrien étant à la fois redondants pour des blagounettes et cuisinant trop souvent le même repas, la soirée promettait d’être follement… ennuyeuse pour Adrien. Mais c’est sans compter le coup vachard de la part de Ludo. En fait, durant ce repas, il va discrètement demander à son futur « beau-frère » de faire un discours en l’hommage de sa sœur adorée alors que leur mariage approche. Une proposition qu’Adrien n’a pas ab-so-lu-ment pas envie de concrétiser. Cependant et après réflexion… Et s’il utilisait ce moyen afin d’exprimer les 4 vérités à sa famille ? Son imagination va alors le transporter quant aux possibilités de faire son speech. Sera-t-il finalement un bon orateur ? Ou au contraire, un vrai loser ?

Si le polyvalent Laurent Tirard a su se faire une place au sein du cinéma français grâce à ses comédies originales à l’exemple du « Retour du Héros », cela n’est pas pour rien. Il le prouve une fois de plus avec sa dernière et excellente réalisation (d’) étonnante, très amusante et divertissante en tout point.

Fréquemment, lorsqu’une adaptation littéraire se concrétise dans le milieu cinématographique, le réalisateur (et/ou le distributeur) achète les droits du livre, du roman graphique, du comics, etc. après avoir entendu ou vaguement lu les récits de l’auteur-trice. Pourtant cette fois-ci, la situation se présenta différemment entre Fabrice Caro et Laurent Tirard.

En effet, ce dernier avait lu avec beaucoup d’enthousiasme la bande dessinée « Zaï zaï zaï zaï » sortit en 2015 et écrite par l’auteur susmentionné. Suite à une prise de contact du metteur en scène et après quelques discussions, ils sentirent qu’il ne serait guère possible d’adapter cette bd sur grand écran. L’aubaine arriva 3 ans plus tard avec « Le Discours » et un accord mutuel entre les 2 hommes.

Un projet cinématographique qui ne semblait pourtant, pas aussi simple à concrétiser à la base. Car entre les recherches de fonds de partenaires (et éventuellement du-des distributeur-s), trouver le casting idéal et surtout, le rôle masculin correspondant parfaitement au personnage d’ « Adrien », rien n’était gagné. D’autant plus que le morcellement du récit pouvait s’avérer complexe à tourner et essentiellement, à interpréter. Néanmoins et fort heureusement, de nombreuses solutions virent le jour et aboutirent donc, au fameux « Discours ».

A commencer par le comédien en tête d’affiche, Benjamin Lavernhe beaucoup apprécié par les spectateurs-trices au travers de son fameux rôle secondaire au sein du « Sens de la fête ». S’il confirma être prêt pour ce rôle si particulier, c’est aussi grâce à ses collègues qui affirmèrent leur professionnalisme au gré des scènes tournées. Car si « Le Discours » demeure une très bonne comédie, elle s’avère également un véritable défi quant aux performances à faire valoir face aux caméras.

Des « vrais-faux » ralentis aux discussions internes qu’ « Adrien » transmet devant l’équipe technique et donc par la suite au public, tout a été minutieusement préparé et fait plaisir à découvrir jusqu’à la dernière minute. Le côté théâtral est également fort bien filmé et joué. Quant aux multiples pensées émises par le héros de l’histoire, elles peuvent être songées et ressenties par tellement de gens dans la réalité, que de nombreux-euses spectateurs-trices se sentiront véritablement concerné-e-s par ces dernières.

Sélectionné au « Festival de Cannes » en 2020 et à « L’Alpe d’Huez » en 2021, cette jolie petite pépite innovante, s’adresse à un large public aimant autant les comédies travaillées, que les long-métrages aux contenus plutôt théâtraux.

Intelligent, à la fois subtile et grossier, néanmoins sans jamais tomber dans le genre graveleux, « Le Discours » s’apprécie, fait rire et divertit grandement durant 1h30. A voir et à revoir sans hésitation afin de soutenir les cinémas durant cette période « post-Covid », mais aussi pour passer un très bon moment.

Le Discours
FR – 2020
Durée: 1h 28min
Comédie
Réalisateur: Laurent Tirard
Casting: Benjamin Lavernhe, Sara Giraudeau, Kyan Khojandi, Julia Paton, François Morel, Sarah Suco
Filmcoopi
09.06.2021 au cinéma

Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

BON à SAVOIR

SUIVEZ-NOUS

4,168FansLike
10,000FollowersFollow
748FollowersFollow
645SubscribersSubscribe