« Le flic de Belleville » : Deux flics à Miami !

A lire aussi

Alain Baruh
Alain Baruh
Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Omar Sy est la star du dernier film de Rachid Bouchareb. Cette comédie du réalisateur franco-algérien a tout pour plaire. Un scénario captivant, de l’humour à la française et un cadre idyllique.


Le buddy-movie (film de copains) de l’année 2018 est enfin sorti. Digne des meilleurs duos des années 70 et 80, cette création du réalisateur Rachid Bouchareb est une bouffée d’air dans le paysage cinématographique français de cette fin d’année.

Bien loin des comédies tirées des bandes-dessinées ou créées de toute pièce pour attirer les foules. Ce film d’action est une réussite pour différentes raisons.

Baaba Keita est un drôle de policier. Cet homme athlétique, spécialiste de la chasse aux pickpockets vit à Belleville, un quartier historique et multiculturel de la région parisienne. Connu pour son intégration, mais aussi pour ses interventions plutôt musclées, l’agent fait partie du paysage local. Proche de la communauté asiatique du quartier, cet agent de police parle couramment chinois. Il fréquente aussi une femme de leur milieu dénommée, Lin, qui a un sacré caractère.

Son rêve est de devenir un jour un grand inspecteur pour faire plaisir à sa mère, mais aussi pour prouver à Lin qu’il n’est pas le « looser » qu’elle imagine. Contrairement aux apparences, Baaba Keita est un homme timide, maladroit et direct. Ces nombreux défauts, l’ont jusque-là empêché de gravir les échelons. Son amie, par contre, a bien réussi dans la vie. Engagée comme agente au service d’Interpol en France, cette jeune chinoise ne se gêne pas de comparer Baaba à ses collègues de travail pour le stimuler. Elle ne supporte pas non plus de devoir partager sa vie avec la mère de son copain, une marocaine sympathique mais très envahissante.

Obligé de mentir constamment, pour satisfaire les deux femmes de sa vie, Baabba est enchanté lorsqu’il se voit proposer de partir en Floride, mener une enquête sur la mort de son ami d’enfance, assassiné quelques jours plus tôt par un groupe de trafiquants de drogue…

Au casting, nous trouvons un Omar Sy parfait dans son rôle d’enquêteur. À la fois drôle et sympathique, l’acteur français accumule les premiers rôles dans des productions à succès. C’est le film « Intouchables » qui l’a fait connaître du grand public (Il a reçu le César du meilleur acteur à cette occasion). Le comique français a un palmarès impressionnant. Après avoir foulé les planches comme humoriste avec son compatriote Fred, Omar Sy s’est fait un nom au cinéma. Il ne passe jamais inaperçu. On a adoré ses rôles dans les films « Chocolat« , « Demain tout commence« , « Samba » et « Jurassic World ». Tournant aussi bien en France qu’aux États-Unis, l’acteur est devenu avec le temps une valeur sûre.

À ses côtés nous trouvons des actrices en devenir. Biyouna tient le rôle de Zohra, la mère de l’enquêteur. Fan de romans policiers, celle-ci ne manque jamais une occasion de lui donner un coup de main pour retrouver les voleurs. Il y a aussi Diem Nguyen, une nouvelle actrice prometteuse. Côté américain, Luis Guzman joue le collègue hispanique de Baaba. Égocentrique, procédurier et maniaque, son personnage complète parfaitement celui de notre héros. Ensemble il forment un duo explosif !

Pour écrire le scénario du « Flic de Belleville », Rachid Bouchareb a fait appel au scénariste Larry Gross, auteur notamment des buddy movies cultes « 48 Heures » et « 48 Heures de plus » avec Eddie Murphy et Nick Nolte.

« Le Flic de Belleville » est selon le réalisateur, un mélange de « L‘arme Fatale » et de « L‘Emmerdeur » qui amène une interprétation à la Française avec une sensibilité américaine. Le cinéaste a voulu que Ricardo, d’origine cubaine incarne les États-Unis et que Baaba Keita représente la France, car ces deux compères incarnent bien la nouvelle génération qui avance.

Rachid Bouchareb désirait, depuis longtemps, réaliser ce genre de comédie. L’idée du scénario lui est venue lors d’un précédent tournage aux USA lorsqu’il a rencontré un fonctionnaire de l’hexagone qui lui a appris que dans les ambassades et les consulats se trouvaient de nombreux policiers français chargés de traquer leurs criminels sur sol américain. Certains d’entre eux étaient affectés à la surveillance du trafic de drogue entre l’Amérique du Sud, la Floride, la France et les Antilles. En se documentant sur le thème, le metteur en scène a découvert que l’Afrique était aussi devenue la nouvelle route du trafic mondial.

L’auteur de « London River », « Indigènes », « Little Sénégal », « Just like a woman » et « Ma Loute » qu’il a coproduit avec Bruno Dumont, nous prouve une fois de plus qu’il est devenu avec le temps l’un des réalisateurs les plus intéressants du cinéma français. On ne peut donc que vous conseiller d’aller voir sa nouvelle sortie.

Belleville Cop (Le Flic de Belleville)
FR   –   2018   –   Comédie
Réalisateur: Rachid Bouchareb, Franck Gastambide
Acteur: Omar Sy, Luiz Guzman
Impuls
17.10.2018 au cinéma

- Publicité -

Le Film de Mon Père

Neneh Superstar

TÁR

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -