15.6 C
Munich
samedi, juillet 13, 2024
- Publicité -

Le Flic de Beverly Hills : Axel F. assume le fan service et les valeurs familiales

"Aaaaqqquuueeellll !!!!"

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

Parmi les films sortis en 1984, « Le Flic de Bervely Hills » resta l’un des plus marquants du genre de cette décennie. Drôle, piquant, avec de bonnes scènes d’action et une intrigue intelligente, le succès de la trilogie fut mérité. 40 ans après, la recette fonctionne très bien et fait plaisir à voir.


Jane Saunders le sent, la défense du jeune délinquant ne sera pas simple. Néanmoins et en qualité d’avocate, elle espère que rien ne l’arrêtera. Pourtant, tout changera au moment où des hommes masqués la menaceront. Elle a à peine le temps de parler de son agression avec son vieil ami Billy, qu’il disparaîtra mystérieusement. Il aura juste le temps d’informer son pote de toujours, Axel, que sa fille est probablement en danger. Ce dernier réagira comme toujours, immédiatement et foncera à Beverly Hills pour en savoir plus. Cependant, entre son ami demeurant injoignable et introuvable, Jane continuellement de mauvaise humeur et braquée et ce Bobby Abbott pas forcément très malin mais investit dans ses recherches, Foley aura beaucoup à faire. Il sera même confronté au côté sombre de Beverly Hills et à certains de ses vieux fantômes…

« Axel Foley » et ses amis reviennent donc sur le devant de la scène et du petit écran plus particulièrement. Distribuée à la base par la major « Paramount » qui n’a pas repris la franchise pour d’obscures raisons, ce 4e volet sent bon les années 80.

Réalisée par Mark Molloy, totalement inconnu du grand public car il tourne principalement des clips publicitaires pour de grandes marques, son incursion au sein du milieu cinématographique, impressionne de par la qualité des images, le respect de l’univers « Foleysque » et bien sûr, le fan service totalement assumé par la production.

Si ce 4e volet se distribue finalement uniquement sur la plateforme « Netflix », de nombreuses ébauches, tentatives de projets et même une série, essayèrent de relancer la franchise. Mais rien ne fut validé par les studios et surtout, ne séduisit Eddie Murphy pour reprendre son mythique rôle.

C’est donc en début d’année 2022 que le nouvel opus commença enfin sa préproduction. A ce moment-là également, les premiers noms du casting furent annoncés et en sus d’Eddie Murphy, déjà bel et bien confirmé depuis 2019.

A ses côtés, plusieurs acteurs connus comme Joseph Gordon-Levitt (« The Walk »), Kevin Bacon (« You Should Have Left ») ou plus évident quant à la franchise, Judge « Billy Rosewood » Reinhold. Néanmoins, de nouveaux personnages intéressants feront leurs apparitions.

A l’exemple de la comédienne Taylour Paige (« The Toxic Avenger » 2023). Son caractère s’avère intelligent, rebelle et audacieux. Mais face à d’autres protagonistes, ses répliques souvent cinglantes, ne le seront forcément pas autant. Ce, pour des raisons toujours liées à des blessures émotionnelles.

En sus de la distribution, des héros et anti-héros fort bien développés par rapport à leurs caractères, les cascades furent minutieusement préparées et filmées. Certaines sont d’ailleurs bluffantes et osées. Les décors réels et scènes d’action en extérieur priment du reste, vis-à-vis des effets numériques.

Musicalement, « Le Flic de Beverly Hills : Axel F. » s’apprécie également beaucoup. Grâce à Lorne Balfe (« Pacific Rim Uprising ») qui d’une part, rendit un bel hommage à la composition d’Harold Faltermeyer. De l’autre, ses ajouts de différents genres musicaux plus modernes, tout en respectant les ambiances du long-métrage, agrément parfaitement les mésaventures dudit flic.

Si l’intrigue sent assez vite le déjà-vu, ses allusions, clins d’œil et hommages aux précédents « Flic de Beverly Hills » plairont sans nul doute aux aficionados de la saga. Le côté fan service est très présent, mais n’alourdit nullement son histoire.

Même si « Le Flic de Beverly Hills » Axel F. » ne s’adresse pas aux plus jeunes à cause de certaines scènes relativement violentes, l’un des principaux regrets, et l’obligation de « Netflix ». A savoir, que cette fiction ne sortira jamais au cinéma et n’aura probablement, jamais de supports matériels comme les DVD et Blu-Ray.

Néanmoins, cette tétralogie et 4e opus, divertissent, amusent beaucoup et permettent de passer un excellent moment en (re) voyant « Axel » et ses potes démolir les méchants et… Beverly Hills.

Le Flic de Berverly Hills : Axel F.
USA – 2024
Durée: 1h57 min
Comédie, Action, Policier
Réalisateur: Mark Molloy
Avec: Eddie Murphy, Taylour Page, Joseph Gordon-Levitt, Judge Reinhold, John Aston, Paul Reiser, Kevin Bacon
Netflix
03.07.2024 uniquement sur Netflix

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -