On est juste avant le début de la Première Guerre mondiale. 

Lillie est une jeune femme de vingt-trois ans, issue d’un milieu américain privilégié. Elle a au fond d’elle cet altruisme qui l’oblige à venir en aide à ceux qui en ont besoin. Lorsque son frère aîné est décédé alors qu’il se destinait à la médecine, elle a décidé de devenir infirmière. Jude est un jeune médecin installé en Anatolie, où il travaille dans un hôpital américain. Lors d’un retour en Amérique pour une collecte de fonds, il fait la connaissance de Lillie, qu’il espère revoir un jour. Dans le but d’offrir un véhicule à l’hôpital américain ainsi que du matériel médical, Lillie se rend en Turquie. Lors de son débarquement, les autorités turques mettent à sa disposition des militaires chargés de l’escorter. C’est ainsi qu’elle fait la connaissance d’Ismael, dont elle va rapidement tomber amoureuse après qu’il lui eût sauvé la vie lorsque des pillards les attaquèrent pour leur voler véhicule et matériel. 
Arrivée saine et sauve dans cet hôpital américain, Lillie décide d’y travailler bénévolement, à la grande joie de Jude qui en tombe rapidement amoureux et qui espère arriver à évincer Ismael qu’il perçoit immédiatement comme un rival.
Hera Hilmar, une jeune actrice islandaise, campe le rôle de Lillie. Son jeune âge et son air poupin dans le film peinent à la rendre crédible. Comment imaginer une si jeune femme de bonne famille fronder ses parents, prendre le bateau avec sa cargaison, traverser de si grandes étendues pour atteindre un hôpital éloigné, montrer le courage d’une héroïne hors norme, puis donner des leçons de morale à tout-va à ses aînés. C’est too much pour une seule personne qui sort à peine de l’enfance et dont l’expérience d’enfant gâtée ne tend pas à crédibiliser les agissements.
Josh Hartnett est le médecin amoureux de Lillie qui se bat comme un pro lorsque les démons de la jalousie le rongent.
Quant à Michiel Huisman, c’est à lui qu’est revenu l’honneur de jouer le lieutenant ottoman. Son charme et sa personnalité en ont fait un gentil héros qui n’a pas hésité à renier sa foi de bon musulman en s’accouplant avec une jeune et jolie chrétienne.
Une romance sur fonds d’événements historiques qui pourraient s’avérer quelque peu détournés au profit d’une histoire un peu arrangée en ce qui concerne le sort des Arméniens qui ont été déportés en masse et qui sont également morts de famine ou lors d’exécutions massives.
En effet, l’empire ottoman qui s’est allié avec l’Allemagne se retrouve la cible des Russes qui vont l’envahir par le front est. Les Arméniens qui sont chrétiens deviennent alors la cible des Turques grâce à une planification orchestrée par les autorités du pays. Des rebelles arméniens rejoignent alors le rang des Russes pour se battre contre l’armée ottomane. De magnifiques paysages, de belles chevauchées dans ces plaines infinies créent un beau décor pour cette histoire d’amour. Des images d’archive parsèment le récit des événements historiques.
Une histoire d’amour tragique et déchirante.

  • De Joseph Ruben
  • Avec Josh Hartnett, Michiel Huisman, Hera Hilmar
  • Universal
Le lieutenant ottoman : une romance inachevée
3.0Note Finale