Les Minions

Qu’y-a-t-il au menu cette année qui pourrait nous donner envie de délaisser un peu la plage ?
L’été s’approche et avec lui la programmation des mois de vacances dans les salles obscures. Des films qui prennent très peu de risques pour cette période… suites, remakes, reboots, films d’animation, des super héros qui brillent surtout par leur absence et des adaptations de succès littéraires sentimentaux. Le thème récurrent semble être « On prend les mêmes et on recommence ».

Jurassic World

Jurassic World

Des suites à gogo
Nous allons surtout être très largement servis côté suites de films à succès, de préférence. C’est la seule abondance cinématographique, et même légèrement indigeste, de l’été 2015. Vous les avez aimés ? On a donc pensé que vous alliez en redemander, bien sûr, et ce, avec une grande prédominance des films à sensation. Ce qui fait que les fans pourront goûter aux recettes réchauffées de : « Terminator : Genisys« , avec un Arnold Schwarzenegger qui reprend réellement du service après 12 ans (une version digitale le remplaçait dans Terminator Renaissance) et de « Magic Mike XXL » dans lequel Channing Tatum fait de même en tant que strip-teaser. Dans « Mission Impossible Rogue Nation », ce sera le tour de Tom Cruise qui enfilera à nouveau le costume d’espion. On aura droit à des comédies à l’humour bien américain et un peu bizarre avec « Pitch Perfect 2 » et « Ted 2 ».

Ted 2

Ted 2

Et dans le genre comédie américaine bien lourde, également à un film original « Les cerveaux », sur des braqueurs de banque qui sont tout sauf des lumières, à un nouveau « Jurassic World » (quatrième de la série) censé se dérouler 22 ans après le premier Jurassic Park avec en vedette un T-Rex génétiquement modifié, et si ce n’est pas une suite, c’est un autre reboot avec celui du mythique film de terreur Poltergeist, qui pourra être visionné en 3D, pour plus de sensations fortes. Clins d’œil et références promettent également d’être en grand nombre dans tous ces films. Ce qui est amusant, c’est qu’un des rares films originaux programmés, « Renaissances » reprend lui aussi le thème récurrent de cet été : « avec du vieux on peut faire du neuf ». Dans cette œuvre de science-fiction, un Ben Kingsley mourant est transposé dans le corps du bien plus jeune Ryan Reynolds. Ce qui au final n’était peut-être pas une si bonne idée, d’ailleurs. L’immortalité, on le sait, a un prix.

Terminator : Genisys

Terminator : Genisys

Super héros en vacances et films d’animation pleins d’émotions
La plupart des super héros jouent les abonnés absents, mais des personnages de l’univers Marvel assurent quand même la permanence, sur deux films seulement. Ant-Man, dont la particularité et le super pouvoir est de pouvoir se rendre minuscule… (avec un Michael Douglas y jouant les mentors de Paul Rudd et le père d’Evangéline Lilly) et les 4 fantastiques (dans un reboot produit par la Century Fox et Marvel Entertainments), après les deux épisodes consécutifs sortis en 2005 et 2007. Miles Teller y est Mr. Fantastic, Sue Storm interprète la Femme Invisible, Michael B. Jordan La Torche et Jamie Bell la Chose.

Ant-Man

Ant-Man

Comme les vacances sont propices aux sorties en famille, les films d’animation seront très présents, et avec des originalités plutôt que des suites.   Tout d’abord deux productions très attendues : « Vice Versa« , des studios Pixar, présenté hors compétition au festival de Cannes, dont certains des principaux personnages sont les émotions de l’héroïne, Riley – peur, joie, tristesse, colère, dégoût – et dont la bande-annonce est déjà très alléchante de drôlerie. « Minions » (sortie prévue début juillet) avec une bande de petits personnages rigolos et loufoques dont l’humour a déjà envahi nos écrans avec les réseaux sociaux, les publicités et les produits dérivés. Ainsi que « Le Petit Prince », production franco-canadienne, animée par ordinateur, et qui prend quelques libertés avec l’œuvre de Saint Exupéry, et « Pixels » qui fait la part belle aux jeux vidéo, avec des aliens un peu bouchés et très belliqueux qui ne comprennent pas le second degré et prennent les jeux d’arcade pour une déclaration de guerre. Et décident donc de répliquer sur le même mode.

Poltergeist

Poltergeist

Best-sellers et grands sentiments
Comme pour les suites, on joue dans la sécurité avec les grands sentiments adaptés de best-sellers, recette doublement gagnante. « Chemins croisés », avec Scott Eastwood, le fils de Clint, et Oona Chaplin, la petite-fille de Charlie, est tiré d’un roman de Nicholas Sparks, un auteur déjà adapté plus d’une dizaine de fois au cinéma. Deux histoires d’amours se retrouvent liées par le destin sur deux époques différentes, entre ambiances rodéo et seconde guerre mondiale. Enfin, le film français de Michel Gondry, le réalisateur de « Eternal Sunshine of the Spotless mind », « Microbe et Gasoil » (surnoms donnés à ses personnages principaux), une production de Frenetic Films qui sortira début juillet, se démarque en tentant d’apporter un peu de fraîcheur avec les aventures de deux adolescents débrouillards, qui décident de prendre leurs vacances en main en se bricolant leur propre voiture.

A propos de l'auteur

Je participe aux aventures de Daily Media depuis plus de 10 ans, comme rédactrice et collaboratrice. Je suis toujours ravie de faire partie d'une équipe dynamique, ouverte et passionnée par le milieu culturel et le 7e art. Je tiens également le blog livres et voyages la Plume d'Isandre.

Articles similaires