Le signe de Vénus

Le signe de Vénus

La comédie à l’italienne (commedia all’italiana) est un courant né en Italie dans les années 50-60 avec des réalisateurs emblématiques comme, entre autres, Vittorio De Sica (« Miracle à Milan »), Mario Monicelli (qui redressa la carrière du comique italien Totò et auteur d’un véritable bijou filmique avec « Le Pigeon »), Luigi Comencini (« Pain, amour et fantaisie ») et celui qui nous intéresse ici aujourd’hui Dino Risi (« Les monstres »).

Troisième films de ce monstre de la comédie italienne, « Le signe de Vénus » réunis tous les ingrédients qui feront le succès de ce genre bien particulier. Avec ce film, Dino Risi trouve déjà une ébauche des bases de ce que sera son cinéma. Illuminé par des acteurs magnifiques, Sophia Loren, le cinéaste Vittorio De Sica, Alberto Sordi, Raf Vallone et l’excellente Franca Valeri (une actrice de théâtre italien), cette comédie dans la juste continuité du néo-réalisme se transforme peu à peu en une féroce satire sociale à l’authenticité piquante (voir ce final abrupte et pessimiste laissant le spectateur sonné et incrédule après avoir tant ri pendant une bonne partie du film).

Très belle initiative de l’éditeur français Sidonis Calysta d’exhumer cette véritable petite perle en noir et blanc présentée par l’historien du cinéma Jean Gili, grand spécialiste du cinéma italien et auteur de plusieurs livres sur le sujet. Son intervention de qualité prolonge le plaisir tout en donnant de précieuses informations sur le genre. A noter encore la sortie d’une autre comédie de l’époque dans la même collection, « Hold-up à la milanaise ». Des films à voir absolument !

Le signe de Vénus
De Dino Risi
Avec Sophia Loren, Vittorio De Sica, Franca Valeri…
Sidonis Calysta