Léo Kaneman, directeur du FIFDH

Léo Kaneman, directeur du FIFDH


Leo Kaneman, le Président d’honneur et créateur du FIFDH, a été élevé au grade de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République française


Leo Kaneman, Président d’honneur et créateur du Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains (FIFDH), a été élevé au grade de chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, l’une des principales distinctions parmi les quatre ordres ministériels de la République française. La Ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, a salué l’engagement de Leo Kaneman « au service de la culture ».

Isabelle Gattiker, Directrice générale, Cynthia Odier, Présidente de l’Association FIFDH, et toute l’équipe « félicitent chaleureusement Leo Kaneman, qui a créé le FIFDH. Cette importante reconnaissance couronne un homme engagé, courageux et droit, des artistes et cinéastes pour condamner ces violations. C’est un combat capital, aujourd’hui plus que jamais, et nous sommes heureux et reconnaissants de cet immense honneur fait à Leo Kaneman ».

Citoyen français et suisse il a créé et dirigé le Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains (FIFDH) de 2003 à 2014 avant de devenir Président d’honneur et conseiller aux thématiques de ce festival qui contribue au rayonnement de Genève, capitale internationale des droits humains, en faisant la part belle aux films de qualité et à la défense des droits humains.

Après avoir obtenu un diplôme d’écologie à la faculté des sciences de l’Université de Genève, Leo Kaneman a entrepris des études de cinéma à l’Université Paris Xlll, puis a enseigné la photo et la pratique et théorie du cinéma à l’Ecole d’architecture de l’Université de Genève. Par la suite, il est devenu responsable de Fonction Cinéma, l’Association Genevoise pour le Cinéma Indépendant, puis a fondé le Festival Cinéma Tout Ecran dont il a été Directeur artistique de 1995 à 2011. Réalisateur de documentaires, il a notamment co-signé « De la ville à l’Asile » et réalisé « Portrait de Léa Pool ». Il a également réalisé des films de fiction, parmi lesquels « La nuit du Fuseki » et le long-métrage « Pierre Qui Brûle ».

Leo Kaneman a consacré avec passion sa vie professionnelle au 7ème Art et aux droits humains.

www.fifdh.org

[Communiqué de presse]