Les Minions

Des personnages attachants qui ont plus de valeur en tant que faire valoir que personnage principal.


Réalisé par Pierre Coffin, déjà à l’œuvre sur les deux « Moi, moche et méchant », et Kyle Balda qui, fort de son succès avec « Le Lorax« , s’est vu proposer d’épauler Pierre Coffin à la réalisation.

Malgré un succès international et plus d’un milliard de recettes au box office, « Les Minions » ne trouve pas le même succès critique que les « Moi, moche et méchant ». On peut expliquer cela par plusieurs facteurs : l’effet de surprise ne fonctionne plus, car, après deux films et une centaine de publicités, nous avons appris à appréhender ces petits êtres jaunes ; la puissance comique des Minions en tant que personnage secondaire est plus appropriée qu’en rôle principal ; le manque de profondeur dans le scénario.

Les Minions

Les Minions

En effet, cela fait maintenant cinq ans que nous sommes envahis par les Minions. Tantôt à l’affiche dans les « Moi, moche et méchant », tantôt à la télé dans des publicités ou dans des courts-métrages, et même dans les cinémas pour vous demander d’éteindre vos téléphones. Bref, ils sont partout et ils ne nous surprennent malheureusement plus autant. De plus, et c’est le gros problème des spin-off, quand on décide de propulser un personnage secondaire au premier rang on se doit de revoir complètement sa caractérisation car il est naturel qu’un personnage secondaire n’ait pas suffisamment de profondeur pour tenir un film à lui tout seul.

Le spin-off de Joey d’après Friends est le parfait exemple que tous les personnages secondaires n’ont pas tous la trempe nécessaire pour tenir un film ou une série à eux tout seuls. La puissance comique de Joey était d’intervenir par-ci par-là et d’amener un bon mot qui va nous surprendre et nous faire rire. Par contre quand on lui demande de tenir une histoire à lui tout seul, avec des hauts et des bas à gérer, des doutes et des conflits, etc, il perd sa force comique basée sur de courtes apparences à l’écran, qui faisaient son charme. Il en est de même pour les Minions. Leur grande force réside dans la surprise. Au détour d’une scène tout à fait normale, on va ajouter plusieurs Minions qui vont faire plus ou moins n’importe quoi, ce qui va nous faire rire. Ce sont les parfaits personnages à garder sous le coude quand on écrit un film, car, dès qu’une scène devient trop longue ou perd de son intensité, on peut relancer l’intérêt des spectateurs en incluant les Minions et leur talent à propulser une scène sympa en scène phare du film.
Les Minions
Voulant donc donner un peu plus de profondeur aux personnages, le film commence par l’historique complet, depuis le stade cellulaire jusqu’à nos jours, des Minions. On les voit traverser le temps à la recherche du parfait vilain à servir. Malheureusement, leur maladresse met très vite leurs boss dans des situations dangereuses et, après les avoirs tués par mégarde, ils doivent repartir à la recherche d’un plus grand méchant à servir. C’est après avoir tué Napoléon que les Minions se retrouvent à devoir se cacher dans une grotte au Pôle Nord. Seuls et sans vilain à servir, ils commencent à déprimer. C’est alors que Stuart, Bob et Kevin se portent volontaires pour partir à la recherche du plus grand vilain du monde moderne et ainsi redonner le moral à toute la bande.

Cette façon d’introduire à nouveau les Minions en leur donnant un vrai passé est très efficace. On rentre immédiatement dans le film et on profite de chaque scène à sa juste valeur. Par la suite, en revanche, on touche très vite aux limites que peut offrir ce genre de personnage, incapable de parler et qui enchaîne les situations loufoques. En outre, il y a un grand manque de personnages secondaires capables de faire basculer une scène sympa en une scène culte. Les Minions doivent donc assurer à la fois le rôle de personnage principal et secondaire ce qui amène le scénario à perdre en profondeur. De plus, ces personnages n’ont tous qu’un seul et unique objectif qui n’évolue malheureusement pas, donnant ainsi l’impression que l’histoire reste relativement plate et sans nuances.

Les Minions

Les Minions

Malgré tout, on ne s’ennuie absolument pas, les scènes sont bien rythmées, les situations s’enchaînent sans accroc et on s’attache très vite aux trois protagonistes. Dommage qu’on n’ait pas eu plus envie de rire et dommage de ne pas avoir réussi à créer de nouveaux personnages secondaires du niveau des Minions.

Il est très difficile d’imaginer une suite possible, car il semblerait qu’on ait déjà vu tout ce que ces personnages avaient à nous offrir.

Minions - Bluray 3D

Les Minions
De Kyle Balda & Pierre Coffin
Avec Sandra Bullock, Jon Hamm, Micheal Keaton, Pierre Coffin
Universal Pictures