Après une première intrigue plutôt bien résolue, Niemans (Jean Reno) remet le couvert avec une nouvelle enquête assez ésotérique. De son côté, le capitaine Reda (Benoît Magimel), se retrouve sur une affaire d’agression d’un sosie de Jésus. Finalement et malheureusement sans surprise, les deux affaires se rejoignent et les deux flics font alors face à une organisation sans scrupules.

Avec un scénario une fois de plus teinté d’eugénisme germanique, le film pêche par son manque d’originalité par rapport à son prédécesseur. On regrette aussi un manque de subtilité dans la mise en place de l’ambiance et la narration sent franchement le réchauffé. Résolument plus fourni en scènes d’action (les moines version « Yamakazi » y sont pour beaucoup… merci Besson), on passe tout de même un bon moment même si parfois on se demande où est passé le mysticisme du premier film. Les acteurs sortent toutefois leur épingle du jeu (on saluera la présence de Christopher Lee, toujours aussi charismatique).

www.rp2-lefilm.com