Au pays des hommes, les X-men sont devenus indésirables. Logan, alias Wolverine, cache et protège un certain professeur X malgré le danger ambiant et ses propres difficultés à gérer son corps qui se révèle moins fiable que dans le passé.

Wolverine vieillit. Wolverine danse avec sa mort. Wolverine décline donc, et voit le terme de sa longue vie torturée. Un soulagement ? Probablement. Dans une Amérique hostile aux mutants, se cacher pour survivre est plus que jamais essentiel. Dans ce contexte apocalyptique, des mutants au stade de l’enfance s’échappent d’un centre où ils sont étudiés. Logan va se cogner à la réalité, sa réalité génétique. Ce film sonne le glas de la série consacrée de près ou de loin au personnage mythique aux griffes en adamantium. Logique ou non, attendue ou pas, la légende prend fin…presque. Un message parmi les autres se désolidarise de l’ensemble : est-il légitime de jouer avec la science ? Cette grande question maintes fois traitée au cinéma (Jurassick Park, Le Cobaye), ne trouve toujours pas de réponse tranchée. Nous pouvons toutefois éprouver la douleur que Wolverine ressent et cette fois jusque dans les recoins de ses entrailles. La souffrance sous plusieurs facettes est omniprésente dans cet opus. L’ambiance est même installée dans ce but. Pas un but de mort, mais bien de passage vers une autre étape, une étape de repos, si on regarde bien. Côté action, tout y est. Explosions, combats, poursuites, salopards et héros. Une sortie en grandes pompes ! Dans le genre, peu de séries de films ont sonné la cloche avec autant de prodigiosité. Même si la réalisation laisse parfois sur sa faim, l’ensemble est plutôt réussi. Et puis, bon, tout de même, c’est Wolverine ! Faut pas déconner avec les îcones.

  • Réal :James Mangold
  • Acteurs : Hugh Jackman/Afne Keen/Patrick Stewart
  • Distrib : 20 Century Fox
LOGAN : les adieux du héros
4.5Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.