Dans “Mi obra maestra”, comédie satirique sur le marché de l’art contemporain, Gaston Duprat met en scène un duo d’acteurs complémentaires, Luis Brandoni, dans le rôle de Renzo Nervi, vieux peintre reclus, endetté à force de refuser des commandes, et Guillermo Francella, qui campe ici Arturo Silva, galeriste sophistiqué de Buenos Aires.

Amis de longue date, Arturo a toujours soutenu et exposé le travail de Renzo, même si les peintures de l’artiste ne se vendent plus depuis bien longtemps. De plus en plus obtus et impossible à gérer, Arturo coupe les ponts avec Renzo et cesse de le représenter. Jusqu’au jour où ce dernier se retrouve à l’hôpital après un accident de la route.

C’est alors que les deux compères échafaudent un plan astucieux pour renflouer rapidement leur compte en banque et rendre l’oeuvre démodée d’Arturo aussi populaire que dans les années 80. Plus de 10 ans après “L’Artiste”, Duprat questionne à nouveau le marché de l’art, le rôle des artistes dans nos sociétés, tout en critiquant habilement le star-system.

Le réalisateur argentin nous offre avec “Mi obra maestra” une truculente satire du monde de l’art contemporain, pleine de rebondissements, emmenée par deux comédiens au jeu bien rodé.

Mi obra maestra (Un coup de maître)
ARG   –   2018   –   101 Min.   –   Comedy
Réalisateur: Gastón Duprat
Acteur: Guillermo Francella, Luis Brandoni, Raúl Arévalo
Xenix Film
20.03.2019 au cinéma

[Adrienne Rux]

“Mi obra maestra” : les pitreries du marché de l’art
3.5Note Finale

A propos de l'auteur

Daily Movies est à ce jour le magazine le plus complet en information cinéma, ciblant un large public de tous âges. Avec son format original et accessible gratuitement ou en abonnement grâce à ses différents partenaires, Daily Movies est l’un des moyens privilégiés permettant à de nombreuses personnes d’être informées de l’actualité cinématographique en Suisse.

Articles similaires