Gru et sa grande famille coulent des jours heureux jusqu’à l’apparition du passé de sa mère et donc la révélation du sien. 

Il rencontre alors son frère jumeau qui, par son caractère, son apparence et son style de vie, se place comme son opposé. Les retrouvailles ne sont pas aussi aisées qu’elles puissent paraître…
Un troisième volet que l’on ne demandait pas, qui se prend un mur de plein fouet. À l’instar de Shrek le dernier film des aventures de Gru aurait dû rester dans l’imaginaire des scénaristes. Autant les deux premiers sont des perles, que l’on parle minions ou pas, autant celui-ci fait carrément de la peine. Rien de spécifique est à relever. Il y a certainement d’autres film en attente quelque part avec plus d’originalité et qui ne reprennent pas autant les sujets bateaux des comédies d’animations comme les opposés font équipe, le héros bougon et solitaire est plus responsable et altruiste qu’il ne le montre, etc. Les minions et leurs facéties ne stimulent même pas assez le spectateur et la sauce ne prend pas. Les fans de la série visionneront sûrement cette suite parce qu’elle participe de fait à la licence Minions, mais sans plus. Il faut arrêter de faire des suites qui n’ont aucune raison d’exister. Laissez donc le public créer son monde imaginaire et ses propres futurs et réalités parallèles. C’est soûlant pour finir de nous mâcher le travail systématiquement. Les suites ont une justification lorsque l’on tourne une interprétation d’une œuvre en plusieurs volumes comme Harry Potter ou les Tolkien, mais pas pour tirer sur une peau de chagrin fatigante. Au suivant donc.

 

  • Réal. : Pierre Coffin/Kyle Balda/Eric Guillon
  • Acteurs : Gad Elmaleh/Audrey Lamy/David Marsais
  • Distrib. : Universal
MOI MOCHE ET MECHANT 3 : le volet de trop
2.0Note Finale