Visionner Nerve, c’est rentrer dans un monde dominé par les nouvelles technologies et la musique électro. Les spectateurs (voyeurs) que nous sommes, se mettent à rêver de devenir des joueurs, dans la vie réelle. Ce film est excitant mais dangereux. Il explique les risques liés à internet, mais n’est largement pas assez critique sur le sujet.

Vénus vit à Staten Island dans la banlieue New-yorkaise. Cette adolescente de presque 18 ans n’est pas satisfaite de sa vie actuelle. Elle désire s’inscrire dans une école d’art super chère à l’autre bout du pays, mais n’a pas encore eu l’accord de sa mère.

Surfant régulièrement sur le net, elle reçoit un appel «Skype» de sa copine Sydney qui lui envoie le lien d’un jeu qu’elle adore. Vénus ne connaît pas encore «Nerve», c’est un programme ludique qui se joue 24 heures sur 24, une sorte d’action-vérité. Il y a deux catégories de joueurs, les plus nombreux sont les voyeurs, il peuvent apprécier les vidéos postées par les concurrents moyennant une somme à débourser. Les autres sont des participants, les voyeurs leur fournissent des défis pour lesquels ils sont grassement rémunérés.

Tout comme, Vénus et Sydney, nous sommes attirés par ce programme et devenons au fil des minutes, tout naturellement, des voyeurs. Le film devient alors envoûtant et l’on reste scotché à son écran avec l’envie folle de connaître la suite de leurs aventures…

«Nerve» est l’adaptation cinématographique du roman « Addict » écrit par Jeanne Ryan. Cette histoire est bien mise en scène par le duo de jeunes réalisateurs américains Ariel Schulman et Henry Joost. Déjà connus par les fans de films d’horreur et d’épouvante pour avoir réalisé les troisièmes et quatrièmes volets de «Paranormal Activities», ils sont également auteurs du documentaire «Catfish» qui traitait déjà du sujet de l’internet.

Au casting nous trouvons Dave Franco et Emma Roberts. Le premier est une star d’Hollywood. Il a joué dans de nombreux films à succès tels que «Insaisissables 1 & 2» et «Nos pires voisins 1 & 2». La seconde a tenu l’un des rôles principaux dans la comédie «Les Millers, une famille en herbe» ainsi que dans plusieurs films d’horreur et des séries. Depuis qu’elle a joué dans le film, Emma Roberts est devenue beaucoup plus méfiante face aux réseaux sociaux. Elle étale beaucoup moins sa vie privée sur internet.

Connue pour avoir joué le rôle de jeunes femmes rebelles dans «Tueurs nés» et «Les nerfs à vif», Juliette Lewis campe cette fois une mère autoritaire et sévère devant composer avec sa fille rebelle. Si sa prestation est bonne au début du film elle est beaucoup moins crédible en fin de projection.

De nombreux sujets sont abordés dans ce thriller captivant. Internet est pointé du doigt ainsi que les jeux violents qui passionnent les nouvelles générations. Les réalisateurs cherchent à montrer les risques que peuvent engendrer nos publications sur le net. Cette réalisation poussée à l’extrême, met en lumière ce phénomène. Rien n’est jamais vraiment confidentiel et le film part de ce postulat. Tout ce que l’on poste est susceptible d’être vu par n’importe qui, n’importe quand, qu’on le veuille ou non.

La plupart des scènes ont été réalisées de nuit dans la ville de New-York. Malgré cet aspect, le film est de très bonne qualité et ne manque pas de dynamisme. Un autre point négatif est le manque de figurants adultes dans la plupart des scènes. Cette projection donne l’impression que la ville est à moitié déserte mis à part les principaux protagonistes et leurs amis.

Ce DVD haut en couleur se visionne en français ou en anglais et contient de nombreux bonus dont une quinzaine de reportages, une journée de défis, des idées de tatouages, des bandes-annonces et un lien internet donnant accès aux nouveautés du groupe Metrofilms.

  • Réalisateurs: Ariel Schulman & Henry Joost
  • Avec: Emma Roberts (Venus « vee » Delmonico), Dave Franco (Ian), Emily Meade (Sydney Sloane)
  • Production: Lionsgate, Allison Shearmur Productions, Guerrar & Metropolitan FilmExport.
«Nerve» : pris au piège !
3.5Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires