Une surfeuse, un lieu unique, un requin et un goéland…Voilà, le décor est planté. 

Nancy (Blake Lively) surfe en solitaire au bord des côtes mexicaines, ayant abandonné sa copine qui cuve et se paie une monstre gueule de bois, due à la foire de la veille. Après avoir batifolé sur sa planche durant une bonne vingtaine de minutes, elle est attaquée par un grand blanc, qui vient pourtant de se gaver d’une baleine, dont il reste cependant le 95 %, alors pourquoi vouloir Nancy, qui a pu se percher sur un rocher ? Marée basse, marée haute…Elle a beau gesticuler et appeler au secours, les seuls qui l’entendent et la voient croient qu’elle leur fait coucou. Elle se coupe à un corail, en surfeuse pourtant avertie qu’elle est, se met un garrot, puis attend d’avoir le pied bleu pour réaliser que le garrot est trop serré…Quel suspense ! Le requin qui tourne, dont on ne voit que l’aileron, pour finalement voir sa gueule en grand, jusqu’à ce qu’il ne s’empale lui-même sur on ne sait trop quoi… Un film statique, sans dialogue, avec une actrice au physique sportif et avantageux, qui doit porter le film à bout de bras. Un gentil goéland est à ses côtés sur le rocher, on ne sait trop pourquoi, jusqu’au moment où on s’aperçoit qu’il a l’air d’avoir l’aile cassée, ce que notre héroïne remarque également, et la lui remet en place en deux temps trois mouvements. On ne peut même pas dire que ce navet est un remake des « Dents de la mer », ce serait une insulte au génie de Spielberg.

Bonus : scènes additionnelles, tournage du film quand les requins attaquent et à la recherche de la plage parfaite.

"INSTINCT DE SURVIE" en Blu-ray
0.5Note Finale