Résistances tchèques et élimination d’un puissant SS : ces faits historiques négligés sont retracés de manière poignante par Sean Ellias.

Le réalisateur, Sean Ellis propose un sujet peu exploré dans le monde cinématographique traitant de la Seconde Guerre mondiale. En effet, nous sommes habitués à la mise en lumière de la condition juive durant cette terrible période. Or, Opération Anthropoid expose le déroulement d’une mission historique négligée. Celle-ci prend forme à Prague en 1942. Nous sommes plongés dans le quotidien de deux soldats envoyés au sein de cette ville afin d’assassiner Reinhard Heydrich, un général de la police SS. A travers le parcours de ces deux Tchécoslovaques incarnés par Jamie Dornan et Cilian Murphy, nous suivons la préparation et le déroulement de cette mission. La majeure partie de ce film illustre la mise en place et la panification de cet assassinat. Loin d’être assommant, le spectateur est immergé dans la vie des résistants de Prague.

La réalisation est bien maîtrisée et très finement ficelée. Nous sommes tenus en haleine tout le long de ce film. Les moments de pressions et de tensions que subissent les protagonistes par la peur d’être démasqué sont très prenants. Ceci est accentué par l’ambiance sombre illustrant le quotidien des résistants tchèques. De plus, loin des super-Hommes, nous faisons face à la réalité humaine et à ses faiblesses, car nous partageons les angoisses et la perte de maîtrise de soi de ces personnages. Ceci suscite donc l’empathie du spectateur et rend vivant et prenant le déroulement de cette mission. Ainsi, il suscite l’envie d’en savoir plus sur ces événements relégués au second plan et de découvrir ces événements peu exposés. 

Opération Anthropoid : véritable tension historique
5.0Note Finale