L’Outsider retrace les quelques années de carrière de trader de Jérôme Kerviel qui a effrayé le monde du capitalisme pur depuis le début du siècle. Une aventure au sein de la folie de l’argent, stupide et inutile, de notre humanité. Les facettes destructrices de ceux qui construisent l’économie.



Avec ce film biographique nous appréhendons le danger, l’essence même de la fange qu’est le système bancaire et donc boursier. Il est question ici plus de comprendre le déni de la Société Générale vis-à-vis d’un de leurs anciens employés, trop honnête et tenant trop à la déontologie, pour devenir leur bouc émissaire dans une simple, mais périlleuse affaire de trading. Cela nous met face à un cas de conscience : devons-nous continuer à obéir docilement à ce système social ?

Il est tentant de trouver la faille informatique ou simplement électrique qui ferait basculer toute cette absurdité, ce théâtre ridicule de marionnettes que nous alimentons chaque jour par notre consommation. Cette montagne capitaliste qui nous force, en nous séduisant, à faire circuler les devises mondiales. N’oubliez pas que, si les bourses tombent demain, le monde verra la vapeur s’inverser rapidement et violemment. La plaie est l’argent, quelque soit le niveau avec lequel on y joue, la monnaie est reine de génocide terrestre.

A travers un détail d’une expérience personnelle, ce film démontre tout ceci à une échelle qui semble gigantesque, mais qui, à bien y réfléchir, reste minuscule. Un grain de sable dans un rouage vétuste qui promet de dérailler à tout moment. La pire des religions est celle du Saint Dollar !

Sur le plan de la réalisation, le rythme est excellent, les acteurs plus vrais que nature et les décors communs se transforment en tour d’ivoire. Le malaise est présent à chaque seconde. L’envie de distribuer des claques aussi, tellement c’est subtilement écrit, joué et dirigé. Espérons que cette œuvre aidera le monde à saisir la vérité sur les faits, car la bataille juridique de Jérôme Kerviel pour la reconnaissance de la responsabilité de la Société Générale n’est pas encore totalement terminée…

Réalisé par Christophe Barratier
Avec Arthur Dupont, François-Xavier Demaison, Sabrina Ouazani
Distribué par Dinifan

 

"L'outsider": L’argent n'a d'odeur que la putréfaction
5.0Note Finale