daily-movies.ch_GREEN ROOM Jeremy Saulnier

GREEN ROOM primé au terme d’un NIFFF qui impose durablement le cinéma fantastique dans le paysage audiovisuel suisse.


La 15e édition du Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) s’est achevée samedi soir avec la cérémonie de remise des prix, suivie de la projection de SELF/LESS de Tarsem Singh. La présidente du Jury international 100% féminin, Zoë Bell, a remis le «Narcisse» du meilleur film à GREEN ROOM de Jeremy Saulnier (USA, 2015). Pendant 9 jours, les vaillants festivaliers auront bravé la canicule et se seront rendus encore plus nombreux que l’an dernier dans les salles obscures de Neuchâtel, exprimant par là leur fidélité à la manifestation. 35’200 entrées ont en effet été recensées (contre 33’500 en 2014), sans compter l’important public qui a afflué afin de profiter des activités gratuites proposées par le festival. Au terme de cette édition anniversaire, la directrice artistique Anaïs Emery exprime la pleine satisfaction des organisateurs: « Des festivaliers si fidèles et cinéphiles sont une bénédiction pour un festival de cinéma. Grâce au soutien d’un public toujours plus diversifié, le NIFFF croit en son avenir et peut affirmer que le fantastique a sa place dans notre pays. ».

Le NIFFF 2015 en chiffres
Projections : 157 ; Films : 129 (107 longs métrages et 22 courts métrages) ; Pays de production : 30 ; Premières mondiales : 9 ; Premières internationales : 11; Premières européennes : 10 ; Premières suisses : 43 ; Invités : 172 ; Rencontres et conférences publiques : 42 ; Entrées en salle : 35’200.

Les temps forts du NIFFF 2015
Pour la première fois dans l’histoire du festival, la cérémonie d’ouverture du NIFFF a accueilli la venue d’un conseiller fédéral en la personne de Alain Berset. A l’image des autres représentants des autorités politiques, le chef du Département fédéral de l’intérieur s’est fendu d’une allocution particulièrement remarquée en forme d’hommage à Stephen King. La soirée s’est poursuivie par le spectacle HELLVETIA, une mise en scène déjantée qui a offert une vitrine d’exception à la première websérie fantastique suisse, lauréate du concours lancé l’an dernier par le NIFFF et la Radio Télévision Suisse.

Fidèle à sa volonté de combler les cinéphiles en favorisant un accès convivial aux plus grands noms du fantastique, le festival a accueilli cette année trois hôtes de prestige plébiscités tant par les fans que par la critique. Parmi ceux-ci, l’invité d’honneur Chris Carter a ravi les inconditionnels de Mulder et Scully au travers de son intervention dans le colloque TV Series Storyworlds, de sa rencontre publique suivie d’une séance de dédicaces et d’une Carte Blanche qui proposait films et séries TV. L’écrivain britannique Michael Moorcock, lui aussi invité d’honneur de ce NIFFF 2015, a quant à lui marqué l’histoire du forum littéraire New Worlds of Fantasy par un exposé tout à fait fascinant de son œuvre. Epoustouflant, jubilatoire, cosmique, jouissif : les mots s’essoufflent à l’heure de décrire l’œuvre du réalisateur japonais Sono Sion, de retour à Neuchâtel pour présenter ses œuvres les plus récentes, lesquelles auront assurément marqué les esprits.

Pour célébrer son 15e anniversaire, le NIFFF s’est offert une plongée rafraîchissante dans l’histoire du cinéma à travers une rétrospective composée de pas moins de 40 titres. Consacré au cinéma d’exploitation des années 70 et à son influence sur la culture populaire des années 80, Guilty Pleasures mêlait grands classiques et perles rares, tout en offrant au public l’opportunité de rencontrer deux monstres sacrés de l’histoire du cinéma : Enzo Castellari, une des plus grandes signatures du cinéma de genre transalpin et Russell Mulcahy, auteur des incontournables RAZORBACK et HIGHLANDER et pionnier du vidéoclip.

Parmi les autres temps forts, notons l’impact croissant des rendez-vous affiliés organisés par le NIFFF, qui fidélisent désormais un public professionnel et amateur de plus en plus diversifié. C’est le cas notamment du colloque TV Series Storyworlds qui a rassemblé, devant un parterre de professionnels, des créateurs internationaux ainsi que les acteurs phares de la production helvétique autour de la question de l’engagement du public. La 10e édition du symposium Imaging The Future a, elle aussi, réuni les spécialistes les plus prestigieux afin de faire le point sur les derniers développement en matière de création digitale liée au cinéma, au jeu vidéo et au transmédia. Parallèlement, la deuxième Epic Game Jam a accueilli pas moins de 18 projets de jeux livrés par 88 développeurs indépendants en provenance de 19 pays. La troisième occurrence de NIFFF INVASION, événement pluridisciplinaire et gratuit proposé durant tout le festival, a ravi grand nombre d’amateurs d’expériences ludiques et cinéphiliques liées à la nostalgie des années 80.

PALMARES DU NIFFF 2015

LONGS METRAGES
Prix H.R. Giger «Narcisse» du meilleur film (compétition internationale)
10’000 CHF offerts par la Ville de Neuchâtel

GREEN ROOM – Jeremy Saulnier, USA
Distributeur suisse: Praesens-Film AG

Verdict du jury: « GREEN ROOM est un thriller puissant et stylisé, qui parvient à être brut de décoffrage sans toutefois célébrer la violence qu’il représente. Il met en parallèle la naïveté rebelle de la jeunesse et la dure réalité liée aux maux du monde. Le film s’impose comme un survival sombre et implacable sur le passage à l’âge adulte, articulé autour d’une intrigue foudroyante aux tonalités punk rock. »

Décerné par le Jury International

Zoë Bell – présidente du jury – cascadeuse et actrice (NZ)
Sabrina Baracetti – directrice du Far East Film Festival d’Udine (IT)
Julie Bergeron – head of industry programs, marché du film, festival de Cannes (FR)
Axelle Carolyn – réalisatrice (BE)
Sylvie Fleury – artiste (CH)

Méliès d’argent du meilleur long métrage européen

Nomination

MEN & CHICKEN – Anders Thomas Jensen, DK/DE
Distributeur suisse: DCM Film Distribution GmbH

Le film est ainsi nominé pour le Méliès d’or, qui sera décerné au Festival du Film Science+Fiction de Trieste en novembre 2015.

Décerné par le Jury Méliès

Russell Mulcahy – réalisateur, (AU)
Cyril Despontin – directeur du Festival du Film Fantastique de Paris (FR)
Fabrice Lambot – producteur (FR)

Prix NIFFF de la critique internationale (compétition internationale)  

Promotion

THE INVITATION – Karyn Kusama, USA

Décerné par le Jury NIFFF de la critique internationale

Sarah Stutte – journaliste, Deadline (DE)
Gilles Esposito – journaliste, Mad Movies (FR)
Lorenzo del Porto – journaliste, Nocturno (IT)
Raúl Gil – journaliste, ScifiWorld (ES)
Shelagh Rowan-Legg – journaliste, TwitchFilm (CA)

Prix Imaging The Future du meilleur production design (compétition internationale)
5’000 CHF offerts par Autodesk

CRUMBS – Miguel Llansò, ET/ES/FI

Décerné par le Jury Imaging The Future

John Howe – illustrateur, designer conceptuel (CA)
Paddy Eason – superviseur VFX (UK)
Lorenz Merz – chef opérateur (CH)

Prix de la Jeunesse Denis-De-Rougemont (compétition internationale)
Une montre Hamilton

GREEN ROOM – Jeremy Saulnier, USA
Distributeur suisse: Praesens-Film AG

Décerné par le Jury du Lycée Denis-de-Rougemont

Paul Arzul, Vincent Béguin, Jihane Boukdir, Xavier Moser, Hugo Pétremand.

Prix du meilleur film asiatique (compétition asiatique)
Honorifique

FULL STRIKE – Derek Kwok & Henri Wong, HK

Décerné par le public.
Prix RTS du Public (compétion internationale et compétition asiatique)
Diffusion

GREEN ROOM – Jeremy Saulnier, USA
Distributeur suisse: Praesens-Film AG

COURTS METRAGES
Prix H.R. Giger «Narcisse» du meilleur court métrage suisse
10’000 CHF offerts par la SSA et Suissimage

Méliès d’argent du meilleur court métrage européen
Nomination

ES WAR FINSTER UND MERKWÜRDIG STILL – Mirella Brunold & Nina Calderone, CH

Le film est ainsi nominé pour le Méliès d’or, qui sera décerné au Festival du Film Science+Fiction de Trieste en novembre 2015.

Décernés par le Jury SSA/Suissimage

Arnaud S. Gantenbein – producteur (CH)
Stéphane Gobbo – critique, délégué de la Semaine de la Critique Festival de Locarno (CH)
Roland Cosandey – délégué SSA et Suissimage (CH)

Prix Taurus Studio à l’innovation (compétition de courts métrages suisses)
Bon de 2000 CHF de post-production sonore

PARASIT – Diego Hauenstein, CH

Décerné par le JURY TAURUS STUDIO

Claude Lander – fondateur de Taurus Studio (CH)
Christophe M. Saber – réalisateur (CH)
Jean-Marc Ertel – directeur de Payot Librairies Neuchâtel (CH)

Retrouvez-ici la team Daily Movies en direct du NIFFF 2015 pour vous faire vivre le festival en images!

www.nifff.ch

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.